Vous n'êtes pas identifié.

#2401 2016-12-22 15:13:33

ornelle
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Là. Tu vois pas ?
Date d'inscription: 2008-08-08
Messages: 2933

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img15.hostingpics.net/pics/482443KarmaBan.png

Il est étonnant de voir que les plus belles choses sortent du noir le plus opaque. Un homme, une vie, un meurtre, une envie de vengeance qui vous prend tout entier. Une rencontre, des souvenirs autrefois latents, qui repartent aussitôt arrivés. Un moment éphémère et sans aucune sincérité. Ces deux hommes avaient chacun été le rebut d’un autre cette nuit-là. Karma l’avait tué une fois revenu à ce qu’il était, ce qu’il était censé être.

Aurait-il été différent s’il savait Trey derrière la fenêtre ? Il n’en était pas sûr. Ses mains se serraient tout autant accroché à cet homme, l’auraient repoussé par moment et tiré vers lui a d’autre, en proie au doute.

Karma s’était éloigné, bien que les lèvres des Trey lui aient donné envie de plus. Il avait remis son caleçon, puis le reste, et enfouit tout sous ces fines couches de vêtement.

- C’est ce que j’insinuais.


Ainsi, il mit sa veste sur ses épaules, tandis qu’il observait le flacon vide sur la commode. Un sourire lui échappa, un sourire que ne pouvait rater Trey. La fiole atterrit dans sa poche et il retourna vers Trey, qui s’était couché sur le sol. Le démon le regarda de toute sa hauteur, les mains dans les poches, le regard luisant face aux propos du Shinigami.

- Et voilà comment ça s’est finit, dit-il alors que son pied s’avançait vers les jambes écartées de son amant, venant la masser avec légèreté, mais je suis certain que tu en es très satisfait. Malgré ce que tu peux dire.

Il s’éloigna de nouveau, et Trey se redressa. Ce dernier sortit tout son attirail de Dieu de la mort, et Karma ne dit rien lorsqu’il aperçut « la faux », bien que l’envie ne lui manque pas. Il fit quelque pas dehors en sautillant, comme s’il avait froid alors que sa température corporelle devait avoisiner celle ambiante. Avec un peu d’attention on pouvait remarquer qu’aucun nuage de buée ne sortait d’entre ses lèvres.

- Par où voguons-nous ? Dit la main en visière, comme pour regarder un horizon lointain.

http://img15.hostingpics.net/pics/703082Aloisgif.gif

Alois s’était penché, laissant Asmodée avoir accès à son dos. Elle y passa l’éponge, et il se détendit imperceptiblement. Dans cette position, son visage tourné vers l’eau et la mousse de son bain, il pouvait jouer avec cette dernière en lui donnant des formes étranges. Tant pis si c’était enfantin, qu'est ce que ça pouvait faire qu'il aime tripoter à la mousse de son bain ! A ces pensées ses lèvres se serrèrent dans une moue, mais elle était cachée par ses cheveux blonds, aussi personne ne l’aperçu. Il finit par s’arrêter lorsqu’il put de nouveau caler son dos sur la paroi de la baignoire.

Ses yeux se tournèrent vers sa démone, tandis qu’il plaquait ses mèches en arrière.

- Cela va de soi. Bon, je n’ai pas pu choisir avec qui, moi, je voulais être. J’aurais sûrement opté pour quelqu’un d’autre.


Ses lèvres s’étirèrent en un sourire énigmatique, aussi on ne sut pas deviner si c’était une blague, ou simple fait. Il tandis une jambe ruisselante à sa démone pour qu’elle y passe l’éponge. Lui qui pensait sans cesse et obscurcissait ses décisions par son caractère, se sentait enfin un peu libéré. Bien qu’une démone incompétente ne se trouve à sa gauche. Un soupir traversa ses lèvres.

- Qu’il s’active un peu, celui-là.

Il tandis l’autre jambe. « Je ne suis pas du genre patient. »


“Dieu vaincu deviendra Satan, Satan vainqueur deviendra Dieu.”
                                                                            Anatole France   

Hors ligne

 

#2402 2016-12-23 03:59:18

natsuuko
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Chez Hayden et Elliott
Date d'inscription: 2011-03-16
Messages: 7116

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img15.hostingpics.net/pics/235609Trey.jpg

Trey n'était pas resté pour voir ce que Karma avait pu faire de son amant. Il devait avouer qu'il était curieux et se demandait si l'homme avait passé le reste de la nuit en vie. Mais il s'y intéressait par pure curiositè et non par bonté d'âme. Son ex-amant en bouilli pouvait en témoigner. Trey ne tuait pas tout ces amants. Il récompensait même quelques fois ceux qui ne s'y prenaient pas trop mal. Mais ceux qu'il adorait , c'était ceux qui se débrouillaient pour revenir le supplier. Il n'était pourtant pas si facile à trouver. Il adorait les voir s'agenouiller , la tête enfouit dans le bas de son manteau. S'ils avaient des informations , alors il leur faisait grâce. Sinon il suffisait de crier au pervers.

Trey ne permettait qu'à peu de revenir sans information. Karma faisait parti de ce cercle privilégié. Mais il supposait qu'il faisait partie du cercle des survivants parmis les amants dd Karma. Apres tout , Karma avait toujours l'air à ça de dévorer son âme. Il devait bien en avoir mangé par accident. Et si ce n'était pas son âme , et bien c'était des choses comme le poison. Quand il pensait qu'il avait faillit y passer pour une partie de jambe en l'air. D'ailleurs Karma souriait en regardant la fiole.

Trey prit donc bon coeur à l'imiter sur la photo. Ses cheveux encore en arrière , il leva les yeux vers Karma qui inspectait la scène . Et en profitait pour l'améliorer en s'amusant à jouer au merveilleux imitateur . Le shinigami transperça son amant du regard. Il finit par se relever et suivre le démon

-Je ne crois pas que tu es mon journal intime où j'écris mes impressions sur ma première expérience en tant que voyeuriste ou mes expériences sexuelles Lança Trey Je garderai le reste de ce que je pense pour moi

Trey serrait son plantoir contre lui. Toujours près de son coeur . Il avait beau tenter de l'éloigner de cet endroit , c'était comme si Agur lui même le faisait poser l'arme du crime sur son torse. Trey quand à lui respira une grande bouffée d'air froide. Il appréciait de voir ce nuage s'extirper de ses lèvres. Mais qui l'en blâmerait ? Il avait 17 ans à tout casser.

- J'ai besoin de retrouver le petit dieu de la malchance.



http://image.noelshack.com/fichiers/2015/35/1440655062-commande-natsu-29.gif


Lucky était désolé d'avoir des pensées si négatives. Il ne voulait pas que tout s'échappe ainsi. Cette simple phrase avait comme creusé un faussé entre Undy et lui. Mais c'était si difficile de se faire comprendre. Camille arriva à la rescousse et se colla à Luck. Cela ne provoqua rien du tout , mais cela n'étonnerait pas Lucky qu'un accident de carosse s'en suive. L'idée de monter dedans l'effrayait. Ils avaient une humaine sur les bras

-J'ai un peu peur que quelque chose nous arrive si je monte   avoua t-il en baissant les yeux. Mais personne ne pouvait les voir alors .Peut-être qu'on pourrait créer une luge ou une planche de surf oour me tirer ?

Proposa Luck avec plus d'entrain . Regarder la télé avec Camille pouvait donner des idées.

Hors ligne

 

#2403 2016-12-24 13:42:33

ornelle
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Là. Tu vois pas ?
Date d'inscription: 2008-08-08
Messages: 2933

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img15.hostingpics.net/pics/458360CamilleBan.png
http://img15.hostingpics.net/pics/276563UndyBan.png

Camille avait comme une petite idée concernant sa place future dans le fiacre, jusqu’à ce que Luck ne propose cette fabuleuse idée qu’était la luge. Etant en période de noël, le pauvre petit Dieu de la malchance avait dû regarder de force les innombrables films qui défilaient, inlassablement, sur la télé ces dernières semaines.  Sur le canapé, un dakimakura dans les bras et à moitié affalé contre Luck, Camille s’était ainsi gavé d’absurdité, et avait surtout gavé le père noël de ses allées incessantes entre son bureau et le pôle nord. Tout ça pour lui demander de se grouiller un peu. Il avait bien sûr eut ses cadeaux.

Voila pourquoi Dieu faisait les yeux doux à Undy, qui avait la capacité de ne pas s’enfoncer des échardes dans les mains face à ce genre d’ouvrage. Ce dernier s’était donc retrouvé à chercher un bois assez solide pour ne pas se casser instantanément. Du moins pas trop vite. Pendant ce temps, Camille se pendait au cou de Lucky.

Une fois le mécanisme mit en place, il fut bien sûr impossible de convaincre Dieu de poser ses fesses divines sur la banquette du fiacre. Non, lui, il voulait faire de la luge.

http://img4.hostingpics.net/pics/220308VlinderBann.png

Vlinder réfléchit aux mots d’Himmel. Etais-ce cela qu’il entendait ? Que les rêves n’étaient que question de génétique ? Ce point de vue était bien sombre. Il resta muet quelques instants, une main ramenée de manière pensive vers son visage. « Ce que j’entendais plus par « nos prédécesseurs osent rêver », c’est au travers de l’histoire. Que cela vienne de la bourgeoisie ou de paysans. Nous sommes ainsi aujourd’hui grâce à toutes ces découvertes, ces révolutions. Il faut bien au moins une pincée de rêve pour pouvoir accomplir tout cela. Comme vous le disiez plus tôt, les paysans travaillent sans se poser de questions pour un roi qu’on leur décrit comme bon. Jusqu’au jour où les questions se posent. Alors, oui, je pense que les rêves se donnent. Mais personne ne peut se retrouver avec un héritage vide, c’est impossible. Le pouvoir, l’amour, la vengeance. Quand on y réfléchit le rêve relie tous ces mots. »

On pouvait dire que, lors de son enfance, son éducation avait été inexistante. Si ce n’était comment harnacher les bêtes, réparer une roue de chariot ou encore tracer des sillons droits dans la terre d’un champ. Ces souvenirs le firent soupirer péniblement. Il n’avait jamais vraiment aimé ça, finir chaque journée boueux, épuisé. Il avait comme une certaine honte envers lui-même.

- Je pense qu’il faut effectivement la rechercher pour s’élever. C’est un moyen d’avoir plus de cartes en main. Même si il y a toujours des personnes étonnantes, que font des choses incroyables à partir de rien.


Vlinder avait plus vu la mère que la reine. Il ne s’était pas beaucoup approché du côté politique de son pays, n’étant pas celui destiné au trône. On lui avait octroyé quelques connaissances, qui s’étaient aussitôt envolée lors de la naissance de sa sœur. Mais il n’en était pas vexé. A vrai dire il avait été soulagé. Le jeune prince ne pouvait imaginer un autre regard pour sa mère. Elle l’observait toujours avec cet air bienveillant, une étincelle de vie dans le regard.

Il ne pouvait penser à elle d’une autre manière. Alors il s’imagina, peut être naïvement, que ses sujets bénéficiaient du même traitement. Mais il ne changea pas d’idée, convaincu que sa mère était bonne et dirigeait correctement son pays.

Son enfance difficile n’arrivait pas à obscurcir son jugement. Peut-être ce fut parce qu’il n’en fut pas capable qu’il s’irrita ainsi.

C’est la première fois qu’il put superposer les deux femmes. Vlinder se surprit à penser que leurs regards, en cet instant, était semblable. La discussion dévia cependant, et il pensa à autre chose. Ce jeune homme qui refusait catégoriquement d’être entouré de personnes aimées. Car il était conscient de la menace permanant au-dessus de sa tête. Que sa folie proche lui ferrait commettre le pire des génocides. S’il devait établir son trône sur un amas de cadavre… Il s’en savait capable. Le regard vers le ciel, les jambes croisées sur son siège, il ne jettera même pas un regard en arrière. Il se raccrochait à son humanité, aussi fine qu’un fil d’araignée. Peut-être pouvait-il en parler si aisément, car il se sentait inexplicablement proche de ce jeune garçon.

- Cette autre personne, dont vous me parlez. Ça m’étonne de voir à quel point elle le cerne bien. Qui sait, cela pourrait marcher, après un temps certain. De bons mots, des expériences de vie. Ils me donnent l’impression de suivre le même chemin et de colmater mutuellement cette brèche de matière noire au cours de leur voyage. Cependant, ça ne réparerait pas le passer, n’éviterai pas l’avenir et n’abimeraient pas leurs idéaux. Ils rendront seulement ce chemin plus doux.

Il sourit légèrement à la fin de ce discours. « Ça me parait bien. » 

Alors ils étaient d’accord. Ce n’était pas une recherche de vérité, mais que pouvait-il se trouver au-delà de leurs débats, de leurs arguments contrés ? Elle lui exposa sa théorie. « Je pense que l’homme avec un grand H n’est pas encore assez vaste. Quel est le but de tout cela au final ? Cela en a-t-il un, seulement ? Si oui, je dirais qu’il englobe tout et rien à la fois. Des choses qui n’existent pas, qui sont sous nos yeux, réelles mais invisibles. Il est impossible de mettre un nom là-dessus. Alors je peux tout de même rejoindre votre idée. Cet être avec de milliards de caractéristiques. »

Le mot « complète » n’était-il pas légèrement faussé. Dit trop vite, face à cette femme qui irradiait tellement de présence. Son jugement n’était-il pas dérouté, jusqu’à ce que quelqu’un dise « Non, ce n’est pas cela. » Elle semblait avoir vécu plus que sa jeunesse ne laissait prétendre. Les dieux ne s’étaient pas amusé à laisser ainsi une femme si complète sur terre, ils n’avaient juste pas sût trier cette ancienne vie, qu’elle venait de quitter. Elle était donc arrivé avec cette âme ronde telle une perle. Un peu de lui, un peu d’elle. Cette âme était si ronde et pourtant incomplète. Il lui fallait sa sœur, autant qu’elle pouvait s’en passer.

En observant cette jeune fille concentrée dans son œuvre, des pensées si énormes, on ne pouvait que légèrement en rire. Mais Vlinder ne riait pas. Jusqu’à ce qu’elle lui fit remarquer qu’il était même assez bon et ouvert d’esprit pour trouver du savant dans un rêve n’ayant aucun sens.

- Je l’ai lu. Je ne suis pas étonné que vous l’ayez aimé, ni que vous y trouvez à redire. Cependant, je suis curieux d’entendre votre façon de voir la chose.


http://img15.hostingpics.net/pics/482443KarmaBan.png

Oh, oui, Karma avait bien quelques fois faillit tuer cet homme, qui reproduisait à la perfection l’allure de son propre corps sur cette photo. A présent, il avait bien envie de recommencer. Mais il serait alors privé de cette débauche, si gentiment offerte sans efforts de sa part. Ah. Il allait continuer à s’amuser un peu.

- Ecoute, je sais que tu aimerais rester ainsi à terre –après tout, tu es le plus souvent dans cette position- mais tu risques de mettre du sang sur ta chemise. Pas que cela t’aille mal, cela dit.

Un petit éclat pervers passa dans son regard à ces mots. Se retenant à grande peine de ne pas le dévorer en plein ébats, il fallait bien qu’il canalise son énergie quelque part. Et c’était souvent comme cela que ça finissait. Trey était en effet l’un des rares survivants, bien qu’il soit celui qui l’irritait le plus, lui donnait le plus des envie de meurtre, qui avait l’âme la plus rare et la plus tentatrice (Bien qu’il n’y eut pas que cela). C’était surement car il avait tout ça, qu’il n’était pas repassé dans l’autre monde, et ce de manière définitive.

Mais Trey finit par se relever, et ils quittèrent la pièce pour faire face au vent, au froid, aux membres engourdis. Karma observa ce nuage quitter les lèvres de son amant. Ça avait un côté hypnotique.

- Effectivement, nous avons une relation bien plus intime que ça.

Ses yeux se plissèrent légèrement. « Je note tout ce que je peux voir ou deviner. Sans ton aide. » Sur ce, il se détourna pour quitter la rue. Ses pas sur la neige pas encore tout à fait fondue, finit de nettoyer ses chaussures.

- Oh, oui c’est vrai. Ça m’était sorti de la tête. Il faut dire qu’il avait d’autres choses auxquelles penser. Il attendit que Trey le rejoigne.


“Dieu vaincu deviendra Satan, Satan vainqueur deviendra Dieu.”
                                                                            Anatole France   

Hors ligne

 

#2404 2016-12-25 00:16:34

esperance96
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Je suis partout xD
Date d'inscription: 2010-10-20
Messages: 4202

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img11.hostingpics.net/pics/766866Eden.png
http://img11.hostingpics.net/pics/449928AllenBan.png

Eden se doutait de ce à quoi pensait le Dieu, ce n'était pas très compliqué de deviner, une fois qu'on le connaissait bien. Il allait l'en empêcher, mais évidemment il fit les yeux doux à Undertaker qui construisit une luge. Trop tard pour arrêter Camille maintenant. Luck allait devoir rester dans le fiacre, son maitre ne serait pas prêt à céder sa place si facilement... mais il devait s'avouer qu'il était assez intrigué lui aussi aussi, et ça avait l'air amusant maintenant qu'il le regardait de plus près. Il avait presque les yeux pétillant lui aussi, maintenant.

- Monsieur... est ce que je pourrais l'essayer au retour, s'il vous plait?

Aellen leva les yeux au ciel, même si elle devait avouer qu'elle aimait la luge elle aussi, mais jamais elle ne l'avouerait et elle garda un visage sérieux. Elle se tourna vers Decim

- Est ce que vous venez ou dois-je vous dire au revoir ici? Quand a vous... Monsieur Luck, c'est cela? Je crois qu'on vient de voler votre idée, mais je ne crois pas que ce soit un souci si vous venez dans le fiacre, je vous assure que ça ne vous mordra pas.

Elle avait essayer de prendre un ton rassurant, elle pensait que si le pauvre Luck n'osait pas monter, c'était par crainte, pas parce qu'il savait qu'il causerait surement des ennuis.

http://img15.hostingpics.net/pics/704329BannireAsmode.png

Asmodée sentit que son maitre se détendait. Tant mieux, il serait d'une humeur moins maussade. Elle s'appliqua donc à bien faire son travail pour une fois. Et ça ne la dérangeait personnellement pas qu'il joue avec la mousse de son bain, c'était là pour ça, et si ça l'aidait à se relaxer... il n'y avait pas de raison de bouder pour ça. Asmodée aurait bien voulu chantonner tout en le savonnant mais elle jugea plus prudent de se retenir pour aujourd'hui, ce serait pour une prochaine fois, mais elle l'avait assez agacé pour aujourd'hui.

- Oh, que vous êtes méchant petit maitre, ne dites pas des choses ainsi, je sais que vous m'auriez quand même choisi, je suis si jolie et distrayante ! Vous blessez mon pauvre petit coeur de femme... Quel petit chenapan vous êtes rajouta t'elle avec un petit sourire après avoir fait semblant d'être touchée au coeur

Asmodée alla frotter les jambes d'Alois. Que ce soit une blague ou non, il devrait quand même se contenter d'elle, et il le savait bien, alors mieux valait l'apprécier un minimum, ou ce serait une vraie corvée pour lui de la supporter.


La famille s'agrandit avec Mamie Nastuu, Mama Nono, Sister Esp' et Enfant Nelle :p

Hors ligne

 

#2405 2016-12-26 03:31:51

natsuuko
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Chez Hayden et Elliott
Date d'inscription: 2011-03-16
Messages: 7116

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img15.hostingpics.net/pics/235609Trey.jpg

Trey n'était pas mort. Ça ne tenait pas tant du miracle. C'était surtout parce que Karma se torturait tout autant que Trey en lui faisant connaitre les douleurs qui accompagnianent la mort. Trey savait qu'il était un bon mélange entre ami , amant et ennemi. C'était les choses principales qui animaient des sentiments fort chee tout les êtres. Ces trois choses empêchaient un démon de plusieurs centaines d'années de s'en prendre à lui pour le moment. Trey n'avait pas cette envie d'attenter à la vie de Karma. Il voulait déjà attenter à la sienne et celle de son ex-fiancée. Cela suffisait.

-Maintenant tu te soucie de mes vêtements ? Moi qui pensait que tu te souciais bien plus de m'habiller que de me déshabiller. C'est navrant dit-il en se levant Je suis le plus souvent dans cette position ? Peut-être que je devrais te rappeler de qui j'ai les clichés chez moi et de qui s'est mis à quatre patte prêt à se donner , il y quelques instants de cela.

Trey ne pouvait souffler sur ses doigts ayant les mains prises, ses cheveux étaient retombés et ses lunettes rondes lui donnait son âge . 17 ans tout frais , tout jeune encore. Pourtant ses propos , le ton de sa voix tranchait, il avait encore les mimiques du Trey qui n'apparaissait qu'au creux du lit de Karma. Le traitre ne cessait de se trahir quand il était avec Karma. Aux dires de Karma , il ressentit quelque chose de chaud s'émaner de lui. Un peu comme de la satisfaction. Pourtant il n'appréciait pas tant être vu , noté et identifié.

- Et que comptes-tu faire de ses informations ? Dans quelques mois tout au plus tu n'en auras plus besoin. Je me demande comment tu te passera de moi ? Toi qui rêve de prendre mon âme depuis un moment. Que pensera-tu quand elle sera condamné au néant. Trey eut un sourire amer Dommage , je n'en saurais rien

Trey arrangea une de ses mèches blondes qui retombaient sur ce visage. Quelques instants il se tut , il avait oublié de prendre ces pilules. Le manque commençait a se sentir , une raideur dans les muscles , un mal de crâne qui se prononçait et surtout ses souvenirs qu'il se ressasait partait tout aussi vite qu'il y pensait. Mais il n'en était pas si préoccupé , il avait tout ce qu'il lui fallait sur lui aujourd'hui.

Trey commença à suivre un chemin. Les morts pullulaient un peu dans cette partie de la ville. Signe que Luck ne devait pas être bien loin.  Le jeune homme tournait les pages de son carnet tout en marchant aux côtés de Karma

-Dis-moi , quand comptes-tu manger ? il ne s'inquiétait pas , mais ça faisait tout de même plusieurs fois dans le mois que Karma s'était plein de sa soif Tu sais qu'une personne comme toi ne se nourit pas de sp...

Trey mourrait de froid. Il se coupa dans sa conversation pour ranger sa "faux"

http://image.noelshack.com/fichiers/2015/35/1440655062-commande-natsu-29.gif


Lucky ne s'attendait pas à ce que son idée sois si apprécié. C'était surtout un moyen de déplacement pour éviter que le fiacre finisse dans un ravin. Luck assista à la scène un peu impuissant . Mais il était heureux de voir la luge prendre forme. Mais plus il était excité à propos de cette luge , plus le concept s'éloignait du créateur de la luge. C'était finalement le créateur de la terre qui posa ses fesses sur la luge. Lucky ne voulait pas s'installer à deux sur cette luge ,parce qu'il y aurait une chance incroyable que les deux soit envoyé vers d'autres cieux comme le trio de la Team Rocket.

Lucky n'avait vraiment pas envie de finir en papouasie. Il se souvenait de la dernièe fois où il avait tenté de faire une expérience pareille avec Camille. Tout deux jouant aux chaises musicales.  Les deux avaient tenté de s'asseoir sur la même chaise. Le sol s'était fendu sous leur chaise commune et ils avaient fini tout droit dans une arène.

Decim regarda tout ce grabuge puis il se tourna vers la demoiselle "Je vais m'en aller. Mais c'était intéressant de vous rencontrer r" affirma t-il. Luck quand à lui secoua sa tête négativement

- Oui , je suis Luck . Mais je suis le dieu de la malchance et j'ai un peu peur de créer un carambolage. Puis il observa sa luge Je pense que par mesure de sécurité , je vais m'asseoir sur le toit déclara t-il alors comme dernière solution

Hors ligne

 

#2406 2016-12-26 14:26:54

nonomewtow
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Sur un flocon de neige !
Date d'inscription: 2008-03-12
Messages: 4230

Re: Kuroshitsuji - T2 -

(*Un fantôme sortit de la pénombre s'avance lentement* Hello les filles ! Je reviens enfin à la vie ! *retour pitoyable, va se cacher dans l'un des cercueils d'Undertaker*

Alors alors... Après deux ans d'attente je crois, voilà enfin les formulaires d'Enju et Ghost XD Depuis le temps que je devais les faire x.x

Pseudo : Nonomewtow
Nom : Iceworth
Prénom : Enju
Age : Bonne question ! Peut-être un petit peu plus âgé que Lizzy et Grell ? Il est de leur génération.
Sexe : M
Caractère : En apparence, Enju est le parfait domestique dont le monde peut rêver. C'est vrai, toujours élégant, maîtrisé dans ses paroles, gérant ses émotions avec une étonnante facilité... La bonne blague. Sous ces beaux traits aimables se cache un maniaque de la propreté. Jamais une poussière en trop. Il faut que tout soit parfait pour Miss Aellen. Que ses beaux cheveux soit toujours coiffés et qu'aucun poil rebelle ne dépasse de son chef d'œuvre de coiffure. Qu'aucune tâche ne vienne salir ses vêtements. Alors imaginez quand Aloïs osa lâcher un homard dans les cheveux de sa maîtresse. Cette chose rouge et gluante sentant les relans nauséabonds de l'océan dans la crinière si délicate et magnifique de son humaine...
Mais ce fut un traumatisme !
Une déclaration de guerre ouverte ! Depuis, le démon voue une haine intense envers ce sale garnement. Si il pouvait... si il pouvait l'étrangler, le démembrer et exposer ses viscères aux vautours en le laissant pourrir sous un soleil tapageur ! Et encore. C'était si peu pour venger l'honneur blessé de sa douce maîtresse. Bref, on l'aura compris, cet être des Enfers peut se révéler être un gros psycopathe à ses heures perdues. Et si on gâche la beauté naturelle de celle qu'il veut porter au mythe. À moins que ce ne soit par pur orgueil personnel qu'Enju prend autant soin de sa pactisante ? Histoire de prouver au monde entier qu'il a les meilleurs goûts artistiques ? Allez savoir.
Dans tous les cas, il semble éprouver une réelle affection envers l'adolescente. Le démon lui promit même d'attendre qu'elle atteigne un âge avancé avant de dévorer son âme, et ce même si la vengeance de la demoiselle fut effectué. Enfin, il y a bien évidemment une condition : que la jeune fille garde cette sorte de pureté angélique qui la différencie des autres à ses yeux. Alors imaginez sa réaction quand il va découvrir que l'objet de sa vision de la perfection traîne avec Camille, un dieu de la malchance, un ange timide et un croc-morts psycopathe. Le pauvre va sans doute faire une crise cardiaque... Ce qui nous amène à une question : ça peut souffrir d'une crise cardiaque un démon ?
Quoiqu'il en soit, Enju semble particulièrement apprécier la glace et surtout le patinage artistique. Peu le savent, outre les personnes qui se rapprochent plus de son entourage, mais personne ne peut patiner comme lui. Loin d'être aussi mauvais que ses congénères, le démon aime se laisser porter à la poésie de la vie et s'intéresse bien souvent aux humains qui l'inspirent.
Phrase qu'il prononce quand on lui donne un ordre important : «Que cela soit fait selon vos désirs.»
Endroit de sa marque de pacte : Juste en dessous de l'épaule gauche
Lien : http://img07.deviantart.net/58f8/i/2016 … aj9vxb.png
http://pre02.deviantart.net/8990/th/pre … 9q1o9u.png
http://orig08.deviantart.net/715a/f/201 … 9tp8m1.png


Pseudo : Nonomewtow
Nom : //
Prénom : Ghost
Age : Il faudrait qu'elle demande à son père. Elle n'a pas vraiment fait attention aux siècles qui se sont écoulés.
Sexe : F
Caractère : Passivité. Voilà, c'est tout, Ghost se résume aux premiers abords à ce simple mot.
Elle est effectivement loin d'être aussi énergique que ses semi-congénères. L'hybride peut rester des heures dans le décor sans faire le moindre mouvement. On pourrait la prendre pour une statue ou une poupée dénuée de volonté. Cependant la miss n'est pas dépourvue de caractère. Elle est juste un peu flemmarde sur les bords, autant l'avouer. C'est d'ailleurs la voleuse numéro un pour les biscuits d'Undertaker. Elle estime que c'est une partie de sa compensation pour vivre.
Car la vie est un fardeau pour Ghost.
La jeune femme ne comprend pas bien ce qu'elle fait là. Pourquoi elle doit manger des âmes pour survivre. Quoique, cela n'est pas obligatoire dans son cas, étant une hybride elle n'est pas rongée par la fin insatiable que subissent les créatures des enfers. Mais en contrepartie l'existence lui paraît morne. Peut-être se sent-il seul le petit fantôme ?
On peut se demander commrnt son ses relations avec Undertaker puisque ce dernier est son géniteur. Et bien l'ectoplasme l'évite. Jamais elle ne posa de question sur sa mère, même si la demi-Shinigami se doute que sa conception était plus l'issue d'une expérience que d'une union amoureuse. Quoiqu'au final elle n'en sait rien. Elle n'éprouve aucune rancoeur envers son père, néanmoins la demoiselle cherche à ne pas s'impliquer de trop dans la vie de ce dernier.
A quoi bon ? C'est inutile de réclamer de l'attention comme un petit chien en manque d'affection.
Vivre c'est cela. Être incompris dans son cas. Depuis belle lurette Ghost s'est faîte une raison et ne s'en plaint pas. De toute manière les êtres humanoïdes sont trop compliqués. Seuls les animaux lui apportent un peu de bonheur. Elle les aime ces boules de poils, particulièrement les chats. Les noirs surtout. Ils sont comme elle, victimes de légendes et de peurs irréelles.
Et ils sont tous doux, les chats.
Phrase qu'il prononce quand on lui donne un ordre important : Un simple hochement de tête ça compte ?
Endroit de sa marque de pacte : Juste entre ses clavicules, c'est un petit signe discret.
Lien :
http://pre00.deviantart.net/b836/th/pre … a3oj8n.png )


Mama Nono, fière de sa folle famille avec Mamie Natsu, Enfant Nelle et Sister Esp' ! ^^

Je t'adore ma nono. De la part de la tagueuse professionnelle.

Hors ligne

 

#2407 2016-12-30 14:02:20

ornelle
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Là. Tu vois pas ?
Date d'inscription: 2008-08-08
Messages: 2933

Re: Kuroshitsuji - T2 -

[ NONO ! *gros câlin et bisous baveux* T'inquiète bon retour ~ Et merci haha ]
http://img15.hostingpics.net/pics/482443KarmaBan.png

C’était un de ces moments ou Karma se posait des questions. La principale étant « Ah, pourquoi je ne le tue pas ? » Les mains dans les poches, en train d’observer Trey se jouer de lui d’une manière provocatrice. Il n’avait vraiment pas peur de ce qui pourrait lui arriver. C’était sûrement fondé. Karma fit claquer sa langue de manière agacée, ce qui contrastait beaucoup avec son attitude de ce matin.

- Ne soit pas si insistant. Je sens ton envie derrière ces mots, tu ferais mieux de te lever avant que ça n’arrive vraiment.

Un petit sourire se dessina sur son visage. « Une de mes questions est pourquoi n’en as-tu pas profité ? Si tu as le temps de te rouler à terre et te donner, tu aurais pu l’avoir pour moi. Mais comme on dit, le naturel revient au galop non ? »

Ils étaient donc sortis. Trey se mettant en quête du petit Dieu de la malchance, et Karma le suivant car il n’avait rien d’intéressant à faire. Ses cheveux étaient retombés, sa jeunesse se montrait. Enfin, pas que Karma aie l’apparence d’un vieux.

- Si je divulguais de telles informations, elles ne me seraient plus exclusivement réservées. Même avec toi.

A la question de Trey, il ne changea pas vraiment d’expression. Ils étaient arrivés dans une rue un peu plus animée, ou les gens les regardaient un peu étrangement. Il prit une mèche de cheveux entre ses doigts et l’observa quelques instants. C’est vrai que, pour un humain, un roux aussi rouge n’était pas commun.

Un jeune garçon vint le percuter et retomba sur les fesses. Il ne fit rien aux premiers abords, puis il remit le bambin sur ses pieds, portant son poids plume, et l’écarta de son chemin.

Il avait déjà perdu tout une fois. Rien ne pouvait être pire. « Bah, je m’en remettrai. » Son regard curieux se posa quelques instants sur son amant. « Je pense que ce serrai une bonne aventure que de s’aventurer dans le néant. J’irai simplement chercher ton âme. Oh, tu dois te sentir tellement important… »

Trey prit son carnet et en tourna les pages. Ses mouvements étaient un peu raides, et des petits frissons parcouraient son corps. Maintenant qu’il le voyait, ça faisait un petit temps que son Shinigami préféré n’avait pas pris sa petite pilule miracle. Il était dans le même cas, mais les effets secondaires se voyaient moins.

- Je compte bien me nourrir aujourd’hui.

Il n’était pas trop en manque. Karma avait surement dû prendre un peu de celle de Trey pendant leurs ébats à son plus grand insu. Il sifflota innocemment.

http://img15.hostingpics.net/pics/703082Aloisgif.gif

- Qui sait …

L’eau commençait à devenir désagréablement froide. Il décida de se relever et de sortir de son bain. Ayant trop froid pour attendre que sa démone le couvre, Alois le fit lui-même, se frottant énergiquement les bras. Ses vêtements étaient au bord d’un meuble.

Il n’avait pas spécialement envie de rester au manoir, sa montagne de paperasse sur le coin de son bureau. Il s’était récemment intégré dans le monde économique en mettant en place sa première entreprise. L’héritage sur lequel il vivait commençait à se détériorer, bien qu’il continue à s’amuser en jetant de l’argent par sa fenêtre. Il se mit à rire tout seul.

Il se doutait du temps que ça lui prendrait, mais il jugeait avoir le droit de prendre sa journée.
http://img15.hostingpics.net/pics/458360CamilleBan.png
http://img15.hostingpics.net/pics/276563UndyBan.png

Camille avait déjà posé ses fesses sur le siège et tapotait énergiquement ses cuisses pour que Luck vienne s’y assoir aussi. « Oh, évidemment Eden ! Tu es adorable, un vrai petit garçon ! » Dit celui avec le regard brillant d’excitation, tandis que Luck semblait ne plus être très convaincu de son idée. Dieu se souvenant évidemment de toutes ces aventures à ses côtés, cette fois où ils avaient atterrit dans une arène, par exemple. Dans un superbe cosplay de gladiateur, Camille courrait partout en brandissant son épée n’importe comment (comme si il ne savait pas s’en servir).

Luck devrait savoir que Dieu survit à tout. A cette pensée égocentrique, il frappa plus fort ses cuisses pour l’inviter à venir, comme un chien que l’on siffle. Cependant ce dernier se dirigea vers le toit.

- Allons, Luck, écoute cette jeune fille !

Il fit un clin d’œil à cette dernière avant d’enserrer le poignet de sa malchance. D’un mouvement puissant, il le força à s’assoir.

Undy, devant eut, s’amusait à user la corde avec son ongle noir et pointu, ricanant. Il se reçu un coup de pied à l’épaule et en perdit quelques biscuits de sa poche. Camille le traita avec véhémence de traitre, et l’intima de se diriger à l’intérieur du fiacre, les mains en l’air.
Le Shinigami envoya un regard indescriptible à Luck avant de monter dedans.


“Dieu vaincu deviendra Satan, Satan vainqueur deviendra Dieu.”
                                                                            Anatole France   

Hors ligne

 

#2408 2016-12-30 19:22:03

esperance96
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Je suis partout xD
Date d'inscription: 2010-10-20
Messages: 4202

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img15.hostingpics.net/pics/737922Elspethban.png

Elspeth trouvait ça bien joli d'avoir le Diable comme invité mais elle avait d'autres chats à fouetter, et puis ce n'était pas vraiment elle qui l'intéressait, sans doute. De toute façon Sébastian tentait de s'occuper de lui, et Sherril et Kagero profitaient de l'occasion pour lui demander l'occasion de se marier. Aucun doute que Sherril lui raconterait tout ce qu'elle aurait loupé. Quoi qu'il en soi, elle alla discrètement murmurer à l'oreille d'Harry, après avoir vérifié l'heure

- Nous devrions y aller, je crois que nos deux tortionnaires nous attendent non?

http://img11.hostingpics.net/pics/766866Eden.png
http://img11.hostingpics.net/pics/449928AllenBan.png

Eden était très content de pouvoir utiliser la luge au retour, ça avait l'air si marrant après tout, mais il voulait aussi essayer le fiacre, en fait il était très enthousiaste a l'idée d'utiliser des objets d'humains, ce se serait la première fois et il trouvait tout cela vraiment cela intéressant. Dans tous les cas, Eden trouvait que c'était le Dieu qui ressemblait le plus à un petit garçon en ce moment, et en plus appelait Luck comme un petit chien, le pauvre.

- Merci Monsieur.

Il se demandait si c'était vraiment raisonnable de le laisser tout seul avec Luck, a tout les coups, ils allaient les perdre : la corde allait se rompre, il en était sur, il allait falloir rester attentif. Aellen sourit a plein d'oeil du Dieu, plus par politesse que par amusement, en fait, elle était de plus en plus scandalisée. C'était ça, Dieu? Est ce que cela lui arrivait seulement une fois de rester un peu sérieux? Elle ne dit rien, mais elle n'en pensait pas moins, et finalement les deux jeunes gens montèrent dans le fiacre à la suite d'Undy.

- Amenez nous au manoir du comte Trancy, je vous prie, demanda t'elle au cochet qui se demandait quelle bande de zigoto venait de monter dans son carrosse, et qui n'était pas très sur de vouloir trimbaler cette luge derrière son fiacre, qui sait ce qui pouvait arriver? Aellen paya donc un supplément.

http://img15.hostingpics.net/pics/704329BannireAsmode.png

Asmodée laissa donc son petit maitre se débrouiller, s'il avait eu eu envie qu'elle l'aide, il l'aurait demandé, et en plus ça lui donnait moins de travail à faire, alors elle n'allait pas se plaindre. Elle se demandait quand même a quoi est ce qu'il pouvait bien penser en ce moment. Elle vida la baignoire, puisqu'elle avait déjà apporté les vêtements.

- Maintenant que vous êtes bien propre, avez vous encore besoin de moi pour quoi que ce soit? Un petit massage peut être? Je suis divinement douée pour les massages, je vous l'ai déjà dit?


La famille s'agrandit avec Mamie Nastuu, Mama Nono, Sister Esp' et Enfant Nelle :p

Hors ligne

 

#2409 2016-12-31 02:51:47

natsuuko
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Chez Hayden et Elliott
Date d'inscription: 2011-03-16
Messages: 7116

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img15.hostingpics.net/pics/235609Trey.jpg

Trey s'amusait beaucoup à porter sur les nerfs de Karma. C'était une passion comme les autres de voir Karma s'impatienter. De toute façon , le démon par rapport à tout ces autres semblables était très émotif. Il en avait croisé des démons à l'endroit où il allait chercher ses pilules. Quand il conversait avec eux , rien n'était aussi vivant qu'avec Karma. Peut-être parce que Karma était jeune. 300 ans , ce n'était rien qu'un brin de poussière pour beaucoup de shinigami selon ce qu'il avait compris. Puis on parlait dans les bureaux des shinigami de Karma comme d'un adolescent de son âge.

-Tu es de mauvaise humeur. Est-ce que je devrais imprimer un poster de toi et cet homme pour tu t'habitue à ma plaisanterie de tout à l'heure ? demanda t-il en époussetant son corps de toute poussière On guérit souvent par le mal.

Trey ne pouvait pas passer ses journées enroulés dans ses draps. Même s'il adorait ce genre de moments passés avec Karma , il n'était pas là pour ça. Trey Thor ne comptait pas laisser son carnet d'âme à récolter se vider avant sa vengeance. Il aurait très bien pu pactiser , mais cette idée lui déplaisait. Il avait en horreur de s'imaginé avec quiconque et cela même par un pacte. Rien qu'à cette pensée , des frissons le secouèrent légèrement. Trey croisa les bras.

-Tu es impatient. Je ne peux pas tout te donner maintenant. J'aurais tout le temps de te revoir à quatre pattes. À ce moment là , je prendrais soin de toi

Le shinigami parcourait les rues. Quand il pensait que quelques années auparavant , il ne se réveillait le matin que pour observer Londres. Son premier réflèxe était d'ouvrir les fenêtres et humer l'air. Qu'est-ce qu'on ne faisait pas , quand on faisait parti de la classe sociale la plus basse de toute l'angleterre. Maintenant , il vivait dans cette ville et rien n'animait son coeur à part de la haine. Alors il s'asseyait sur le rebord de la fenêtre , un café fumant sur sa table , laissant l'odeur embaumer la pièce. Ensuite après avoir regardé Londres à son réveil , il allait jeter son café.

Londres semblait intéressé par les deux hommes. Trey comprit très vite. Il avait encore l'âme d'un londonien. On s'extasiait souvent sur les gens et les choses. Aujourd'hui Karma attirait l'attention avec ses cheveux rouges feu. Finalement Trey sortit de son silence.

- Tu dois être une vrai attraction dans les bals mondains.

Le rouquin se cogna contre un enfant. Il eut le soin de le mettre sur pied et l'écarter. Pourtant Trey s'arrêta quelques instants pour débarbouiller l'enfant qui s'était tâché de la mélasse neigeuse. La boue et la neige s'étant mélangé dans les rues. Trey débarbouilla le bambin. Ses yeux roses se posèrent sur l'enfant. Puis le shinigami se releva sans un mot pour l'enfant , mais un sourire quelque peu chaleureux.

"Je m'en remettrai" Trey détourna le regard.

-J'imagine. Trey plongea ses mains dans son manteauOn se remet toujours de la mort de quelqu'un d'une manière ou d'une autre. répondit-il froidement

Puis Karma parla d'aller le chercher dans le néant. Trey ressentit une incroyable peur rien qu'à l'idée de se faire repêcher par Karma.  " Tu ne le ferais pas. Qu'est-ce que tu y gagnerai ? Il y a forcément quelque chose à gagner en prenant un risque si important." . Trey savait comment ça marchait. Il avait été fiancé après tout. On ne donnait jamais quelque chose à quelqu'un sans avoir une idée en tête. Trey repensait à elle. L'étau se reserrait sur sa gorge. Le shinigami avait l'impression d'étouffer.


Trey tenta de s'aerer l'esprit en tournant les pages de son carnet.


http://image.noelshack.com/fichiers/2015/35/1440655062-commande-natsu-29.gif


Lucky ne se sentait pas prêt à revivre un moment comme celui de l'arène. Les lions , la foule , Camille cosplayé en gladiateur. La trinité du malheur. Les lions s'excitant à cause de l'épée agité devant eux , et Camille lui même très heureux d'être acclamé par la foule. Un terrible cercle vicieux où la malchance de Lucky les sauva un peu.  Lucky avait commencé à se gratter  . et éternuer. Et les lions avaient fini par se frotter contre lui. Qui aurait cru que leur plus grande malchance serait que Lucky sois un appat à lion , allergique à ces grands félins.

Luck ne comptait pas recommencer. Il comptait monter sur le toit. Déjà un pied sur la roue du carosse. Mais Luck fut de suite attrapé. Le dieu de la malchance avait déjà entendu les tapotements , mais les avaient ignorés. Parce que Luck adorait la technique d'ignorer le danger pour l'éviter. Un ours , ignorez le , du feu autour de vous , ignorez-le , des responsabilités , ignorez-les. Dieu qui vous demande de monter sur une luge , ignorez-le. Mais ça n'avait pas marché.


-Camille Fort heureusement pour eux , Luck ne fit que tomber sur les jambes de Camille. Il espérait ne pas l'avoir écrasé

Finalement il prit place. Il s'arrangea posant ses mains sur les rebords de la luge. Il se demandait s'il était bon de le mettre devant. Il serat plus prudent que Camille . Il n'eut pas le temps de penser qu'il remarqua la scène entre Camille et Undy. Undertaker finit par le regarder. Un de ces regards transcendants. Il finit par remarquer qu'il retenait une respiration dont il n'avait pas besoin , il sentait des palpitations d'un coeur qui ne servait pas à grand chose. Après tout Luck n'était pas un humain , juste un des ingrédients de la vie. Pourtant le regard du Shinigami lui fit cet effet.

"Undy " pensa t-il alors. Peut-être qu'il murmura son nom , mais aucun son ne s'extirpa de ses lèvres. Est-ce qu'il lui en voulait encore un peu ? Il préféra ne pas y penser . Il se concentra alors sur la luge. Luck se préoccupa de la neige. Ça lui rappelait définitivement les premiers jours de la terre. La neige était définitivement un terrible accident. Est-ce qu'il avait déjà corme humaine à cette époque. Luck se souvenait des premiers dires des anges. Ils avaient eu si peur que ça sois beaucoup trop froid pour les humains. C'était définitivement un incident qui n'était pas si horrible. Bien sûr si l'on voyait les hommes uniquement comme des agriculteurs


http://img11.hostingpics.net/pics/996152Natsu2.png
Harry n'avait pas osé partir. Tout simplement parce qu'il était dans le manoir de sa fiancée , non bien plus que cela : son ami. Être fiancé , ce n'était rien qu'un papier , un contrat. Harry était devenu ami avec le temps à ce bout de jeune femme. Harry devrait revenir plus tard pour chercher des papiers importants. Il ne savait pas comment payer les respects au coeur de la fille qu'il était censé épouser. Puis qu'est-ce que ses parents décideraient ? Après avoir refusé d'annulé les fiancailles avec Ririchyo. Ils seraient bien en colère d'apprendre que la comtesse était morte avec sa fortune et son terrain. Il espéraut que la soeur ne serait pas la roue de secours et qu'il ne serait pas pressé dans un mariage.

-Vous avez raison Elspeth

Harry se leva. La torture faisait mal , mais il n'en oubliait pas les bonnes habitudes. Se regarder quelques instants dans un miroir de la salle , puis tendre sa main à Elspeth pour qu'elle puisse se lever du canapé où ils étaient installés

-Vous êtes sûre de vouloir venir ? Ça ne risque pas d'être très intéressant. Ceux sont rien que des histoires sur ma cousine.

Dernière modification par natsuuko (2016-12-31 02:54:09)

Hors ligne

 

#2410 2017-01-01 18:36:10

ornelle
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Là. Tu vois pas ?
Date d'inscription: 2008-08-08
Messages: 2933

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img15.hostingpics.net/pics/482443KarmaBan.png

Il n’existait pas grand-chose que Karma détestait plus que ses congénères. A vrai dire il n’y avait rien, car la majorité de sa haine se tournait vers une seule personne. Du haut de ses 300 ans il était encore considéré comme un enfant, entrant à peine dans l’âge de l’adolescence, ignorant et inutile. Malgré ce manque de considération il avait appris à se faire un nom, à être salué pour son audace. Le fait qu’il tienne tête à Lucifer forçait l’admiration de certains. D’autres n’y voyaient qu’un grain de poussière tentant de pousser un rocher, se faisant emporter par le vent lorsque la tempête se lèverait.

Karma ne put empêcher un air étonné de passer furtivement sur son visage. « Tu penses que je suis en colère pour cette plaisanterie ? » Il eut un sourire tandis qu’il se rapprochait de son amant et vint se pendre à son cou par derrière.

- Non, ça m’a permis d’imaginer beaucoup de choses. Sur toi. C’est une très belle photo-je ne l’aurais pas glissé dans ta poche pour que tu la garde si j’étais vexé.

Au fur et à mesure de la conversation, il semblait retrouver une meilleure humeur. « C’est trop mignon. Tu t’inquiètes. » Tandis qu’il était là, donnant encore plus froid à son amant, son Shinigami lui signala qu’il aurait le temps pour lui plus tard.

- Si je ne change pas d’avis d’ici là,
lui murmura-t-il à l’oreille.

Il reprit sagement sa place à côté de Trey, et il fut le centre d’attention de beaucoup. Certains gagnèrent un petit salut de la main, imitation de l’actuelle reine d’Angleterre, de la part du démon. Les hommes reprenaient leurs activités, et leurs femmes rougissaient avant d’en faire de même, sortant la marchandise de leurs échoppes.

Karma n’avait pas l’âme d’un Londonien. Simplement car il avait passé les plus grandes décennies de sa vie dans l’Empire Ottoman, et plus précisément en Roumanie qui avait d’ailleurs gagné son indépendance il y a peu. Il avait ensuite été en Espagne. Un pays qui l’avait fort marqué. Il n’était pas arrêté en Angleterre depuis longtemps.

- Les femmes m’adorent. Elles ne font qui piailler, toucher mes cheveux et me dire à quel point ils sont doux au touché. La moitié d’entre elle oublient ou elles ont posés leurs gants à la fin de la soirée.

C’est à ce moment que l’enfant le bouscula et atterrit sur les fesses. Si lui s’était contenté de le relever et le bouger de son chemin, Trey y porta plus d’attention. Karma leva les yeux au ciel quand il commença à le débarbouiller, les bras croisés. Il y porta pourtant un regard trop curieux par la suite, et quand Trey se leva il resta quelques instants interdit, les yeux plantés dans ceux du Shinigami sans aucuns mots.

Il coupa le contact soudainement alors qu’il se remettait à marcher. Le ton froid qu’employait Trey le réchauffait, et il en eut presque un soupir de bien-être, surtout quand ce dernier cachait mal sa peur, rien qu’à l’idée que Karma revienne le tourmenter. Ce dernier haussa les épaules à sa question. « Je ne sais pas. Voir quelle tête que tu tireras. Tuer mon ennui. Ai-je vraiment besoin d’une raison ? » Mais la chose semblait prendre beaucoup plus d’ampleur pour le Shinigami, qui semblait au bord de la crise de panique.

Karma le quitta quelques instants du regard. Était-ce si terrible que ça ?
http://img15.hostingpics.net/pics/458360CamilleBan.png
http://img15.hostingpics.net/pics/276563UndyBan.png

On ne pouvait cacher que Camille adorait les imprévus. Et sa principale source d’imprévus était Luck. Jusque-là, il l’avait amené dans des aventures d’où ils s’étaient toujours sortis. Cependant tout cela cachait un autre imprévu, que Camille n’avait pas encore réussit à résoudre. Il serra ses bras autours de Luck lorsque celui-ci s’assit enfin (contre son gré certes), en enfouit sa tête dans son cou. On aurait pu le croire possessif.

Luck prononça alors son nom, et il se redressa légèrement. « Hum, oui ? ». Il se mit à chatouiller les flancs de son petit Dieu préféré. Cette proximité n’était pas gênante. Après tout, il était une partie de lui-même.

Il semblait s’être résigné, les mains accrochées sur les rebords de la luge. Le bout des doigts dans la neige. Voir cette dernière rappela des souvenirs à Camille. Lors de la conception de la terre, tout allait plus ou moins bien. Lors de l’arrivée de Luck, Camille avait dû se battre contre les éléments. Les vents qu’il avait créés s’étaient soudainement renforcés, les mers avaient ensevelis des terres. Le plus fun avait été cet air glacial et cette poudre blanche qui avait tout gelés sur son passage. Camille avait passé des semaines à se jeter à plat ventre sur des lacs gelés, à se servir de rochers comme toboggans et à balancer des boules de neige dans la figure de Luck.

Undy ne voulait profiter de son petit bricolage. Il n’aimait pas le grand air, préférait les endroits … plus exigus. Malgré Camille et Luck dans leur luge, ils seront à l’étroit dans le fiacre. De quoi apprendre à faire connaissance. Il eut un petit rire lugubre tandis qu’il sciait la corde de la luge. Pas qu’il veuille laisser ses compagnons à l’arrière, c’était plutôt un mouvement mécanique. Dans son atelier, il utilisait beaucoup ses ongles pour retirer les échardes de ses cercueils. Généralement, ils finissaient sur ses doigts et sous ses ongles.

Il se fit rapidement rembarré, mais n’ignora pas le regard de Luck. Un des seules personnes avec Camille à faire ressortir son côté sérieux. Leur bêtise devait le surpasser.

Le Shinigami frotta quelques secondes les cheveux de Luck, les ébouriffant. Il avait deviné son nom sur les lèvres du petit Dieu, et n’avait pu rester muet à l’appel. Cependant, il fut rapidement dans la calèche car le cocher s’apprêtait à démarrer, la destination était donnée par Aellen.

Camille, à l’arrière, était tout excité et secouait son protégé, toujours dans ses bras. « Undy et Luck sont proches, vraiment très très proches. » Il entonna un petit rire. « Si il te quitte, je le tue. En bon papa. »

http://img15.hostingpics.net/pics/703082Aloisgif.gif

Qu’es ce qui l’attendait sur son bureau déjà ? Des lettres de la banque, de ses investisseurs. Une autre montagne de paperasse à parcourir et à signer. Alois s’attendait à être bigleux avec tous ces caractères serrés et ces feuilles à cacheter. Il ne voulait pas finir avec des bouchons de bouteilles devant les yeux.

C’est dans ses pensées qu’il entreprit de s’habiller et mit son short à l’envers sans vraiment le remarquer. Il allait falloir inviter ses futurs actionnaires bientôt. Le plus important venait d’Italie. Qu’es ce qu’on mange en Italie ? Y avait-il des coutumes de bienséances qu’il ne connaissait pas ? Dans un autre contexte il n’en aurait rien eut à faire, mais il n’était pas assez bête au point de donner à son entreprise une mauvaise image avant même qu’elle ne voie le jour.

Asmodée le coupa dans ses réflexions.

- Oui, tu l’as déjà dit.

Il se rendit compte qu’il s’était habillé n’importe comment et pesta. « Je songe à prendre un jour de congé et je ne pense qu’à cette fichue entreprise. Pourquoi pas, masse-moi. »
http://img15.hostingpics.net/pics/259897BanLulu.png

Lucifer l’aida à sortir du carrosse, une main dans la sienne. La première chose que fit Emily fut de s’extasier sur les robes en vitrines, et Lucifer ne fut pas en reste. Il suivit sa contractante tandis qu’elle passait de la vitre gauche à la droite (l’entrée était en léger enfoncement au milieu), avec un entrain tout pareil et des commentaires avisés.

- Oh quelle belle robe ! Je ne touche pas le tissu mais le devine doux, comme votre peau ma lady ! Et cette couleur vous irait parfaitement au teint.

Quelques pas à droites, ils observèrent quelques instants une autre création. « Hum, elle est bien en soit mais ne vous irait pas. Trop de détails et de jupons vont à une femme de grande taille mais vous tasserait. Vous avez besoin d’une simplicité douce et élégante. » Ce manège dura bien une dizaine de minutes.

Lucifer s’amusa des paroles de sa jeune lady, tandis qu’ils étaient tous les deux accroupis devant une paire de jolies chaussures.

- Me demander de vous récompenser avec la paye que vous m’aurez donné. Même si ce n’était pas une récompense je l’aurais fait. Ces sous seront donc une cagnotte pour des cadeaux.

Il leva le doigt et énonça une évidence. « Si vous le méritez bien sûr. »

Nina Hopkins, depuis l’intérieur du magasin, ne voyait que le beau blond, sa contractante étant cachée par une robe. Voilà pourquoi elle sortit de son magasin, le voyant depuis tout à l’heure parler dans le vide et s’extasier devant des chaussures de jeunes filles. C’était très malsain, aussi faillit-elle hurler au pervers. Mais c’était avant de voir cette magnifique jeune fille au visage poupon devant son échoppe. Un petit « o » se dessina sur sa bouche, et elle se précipita pour redresser Emily pour l’observer sous tous les angles.

- Mais quel beau modèle !

http://img15.hostingpics.net/pics/810713sebbbby.png

Sébastian et Méphisto. Méphisto et Sébastian. Lorsque l’on commence une histoire comme cela on peut s’attendre à ce que les protagonistes cités tombent éperdument amoureux l’un de l’autre. Cependant c’est une longue histoire, qui date d’une époque qui ne se trouve que dans certaines mémoires et bouquins, qui aussi passionnelle soit-elle, n’a rien à voir avec ce sentiment. Non, c’est quelque chose de plus fort. Aujourd’hui, ils se regardaient avec une certaine habitude, que seuls les évènements de la vie pouvaient chambouler. Une couche d’inexpressivité lorsqu’ils étaient l’un en face de l’autre, mais un courant puissant se cachait sous cette glace.

Pourtant les choses avaient légèrement changés, un évènement. Effectivement, maintenant, Sébastian se retrouvait avec deux enfants dans les pattes. Non désirés. Ils les avaient connus avant de le savoir, plus l’un que l’autre cela dit (regard appuyé vers Grell.) Il avait appris à connaître la dernière, et il fut très contrarié envers lui-même d’avoir fait ce pas vers sa fille lorsque Stan était apparu. C’était ridicule, surtout comment il voyait Lizzy faire tournoyer son frère dans les airs, défier sans aucune pudeur et balancer son épée pour perforer tous les murs de la pièce. Sébastian était d’ailleurs assez contrarié lorsqu’il aperçut une brèche dans le parquet,  dû à la vierge de fer, que se balançait quelque secondes, Grell venant d’y être balancé, avant de revenir à son équilibre.

Il tira sur l’extrémité d’un gant, puis l’autre, comme si il s’apprêtait à nettoyer de suite. Sébastian avait cependant prit le temps de répondre à son fils, peu avant que celui-ci ne rencontre le fer.

- Parce que tu es un incapable, murmura-t-il avant de l’abandonner, sans aucun remords, dans sa prison.

Ses pas le portèrent vers l’épée de sa chère fille plantée dans le mur, qu’il délogea d’un coup sec. Il n’eut aucune hésitation à appeler son ami de longue date par son petit surnom, sachant qu’il allait irriter ce dernier. Pour couronner le tout, il ne prit même pas la peine de le regarder, retirant un à un les cheveux de Kagero de la lame. « Stan, tu arrives à peine et c’est le déluge. » Une petite pause. Le démon frottait énergiquement une tache qui gâchait la beauté de l’arme.

- Il va falloir te faire pardonner pour le parquet.

Il renvoya l’épée à sa fille. Avec un peu de chance, elle ne raterait pas cette fois. Sébastian prit donc enfin la peine de regarder son boss, qui s’était lancée dans un discours sur ses enfants. Son but, il ne le connaissait pas. Le faire culpabiliser, voir dans ses yeux moins de confiance face à lui ? Une domination qu’il n’avait plus vraiment, une emprise sur Sébastian qui avait disparue. Il écouta les éloges sur sa fille, et ce qu’il déplorait chez son fils. Il regarda alors celui de Méphisto, qui tenta de se faire la malle avec sa fiancée. Sentiment qu’il comprenait, ceci dit.

- Pour dire vrai, j’aurais préféré ne pas le savoir. Mais les faits sont là.

S’il n’avait pas eu cette entrevue avec Elsa aujourd’hui, il ne l’aurait surement pas autant accepté. Il n’avait eu que les enfants sous les yeux, puis il y eut la mère. De quoi vous remettre les idées en place, vous secouer un bon coup, c’était le cas de le dire avec Elsa comme compagne. « Pourquoi donc Shekmeth. Il me semble évidant qu’elle tient ça de sa mère. Il semble que nous ayons tous deux hérités de fils ratés. »

Lorsque Stan lui fit se remémorer toutes ces avances faites par son propre fils, il porta la main à son front prise par une soudaine migraine, après avoir regardé la vierge de fer ou il était toujours prisonnier.  Celui-ci en sortit alors, et se ramassa un coup de pied de sa sœur furieuse, désireuse de retrouver une épée forgée avec sang et passion. Elle s’était d’ailleurs longtemps déchainée sur Méphisto, avec la répartie qui lui était caractéristique. Tout cela ne faisait que souligner les propos de Stan.

Sébastian trouva cependant qu’il s’intéressait un peu trop à elle, heureusement son attention fut happée par Elspeth puis Sherrill, qui clama haut et fort sur futur mariage. Il retourna donc vers sa fille et posa une main sur son épaule. Ah, il avait marché sur Grell au passage. Complètement oublié.

Méphisto était un roi. Pas simplement celui des enfers, mais aussi pour faire ressortir tout le mal possible et vous sortir de vos gonds, donner des envies de meurtres, et cætera. Depuis tout à l’heure il pouvait sentir qu’il s’en amusait avec Lizzy, et il fallait qu’elle se calme un peu, bien que ça soit très divertissant.

Tout cela venait s’ajouter au fait que Ciel soit mort aujourd’hui, ce que Stan avait perfidement placé dans la conversation en parlant de la tante de ce dernier.

- Il s’amuse. Ne le laisse pas te faire ainsi sortir de tes gonds.

http://img15.hostingpics.net/pics/661948banalluka.png

Alluka, pour dire ce qu’il en est, n’en avait rien à faire de la conversation se tenant dans ce salon. En venant, ils ne s’étaient pas attendus à une telle réunion. Étant un œil extérieur à tout cela, le tableau ne représentait qu’une grosse farce. Les bras croisé, elle se détourna de cette œuvre comme si elle n’avait aucune valeur. Car son attention était tournée vers Harry et Elspeth, surtout cette dernière. Elle était peut-être la seule à pouvoir tuer sa moitié.

Elle repensa à sa discussion avec Yvan plus tôt. Y avait-il un moyen d’arracher Nanika de son corps, sans que des séquelles trop graves ne se répercutent sur son corps ? Alluka n’avait confiance qu’en une seule personne, et cette dernière lui avait dit qu’il existait peut être un moyen, qu’il la suivrait peu importe où elle ira … Son regard se posa sur sa bague, qu’elle fit tourner autour de son doigt. Son attention revint ensuite vers les deux adolescents, portant encore les marques de ce qu’elle et son mari avaient pratiqués dans la cave de leur manoir.
Non, le sourire ne devait pas lui venir.

- Nous avons une entrevue, dit-elle d’un ton plat. Voilà trop longtemps que nous regardons ces gens se disputer comme de simples spectateurs.

Cependant, lorsqu’un protagoniste de ce tableau-Satan lui-même- vint menacer Elspeth, elle ne put s’empêcher de trouver un semblant d’émotion et le regarder de son regard vide, qui disait cependant tellement de choses. Elle était prête à défendre la seule chose qui lui permettrait peut-être de se venger.
http://img15.hostingpics.net/pics/602373erio.gif

[Je reposte le dernier message de Sherril :)]

De là où elle était (c’est-à-dire le sol), la petit démone réussit à rattraper sa contractante, qui chutait de la hauteur vertigineuse d’environ 40 cm. Mais vu la taille de cette dernière, ce devait effectivement être une sacrée chute. Ne nous inquiétons pas de possibles blessures rouvertes (qui s’en soucie ?)

Lorsque Sherill fut relevée par la main de son bienfaiteur et futur mari, elle sentit la chaleur de la main de celui-ci. Elle oublia alors Lizzy qui avait failli tuer son fiancé tant cela lui fit de l’effet, même si elle l’aurait bien envoyé par la fenêtre pour cet affront fait à Kagerourou. Non. Son attention était totalement happée par ce bel homme aux longs cheveux, à la cape magnifique et au masque rutilant. De si prêt elle aurait pu ôter ce masque, mais elle n’en eu pas le courage. Kagero lui expliqua alors que cette histoire de Harem n’était plus que passé. Elle plissa les yeux.

- … pour l’instant ?


Même s’il lui avait prié de ne pas bouder, elle fit les grosses joues et serra le bras du démon contre sa poitrine, lui montrant qu’il n’était qu’à elle et elle seule. « Ah ! » Alors que Kagero faisait une tentative de fuite, elle s’échappa dans l’autre direction. Il fallait officialiser tout cela en parlant du mariage à Satan : rien de tel pour prouver leur amour ! Elle le héla alors et s’approcha, même si cette aura menaçante émanait du roi des enfers. Elle prit son courage à deux mains et attrapa son fiancé par la peau du cou.

- Kagero et moi alors nous marier !

Satan paru intéressé par cette nouvelle, mais balaya vite la joie de Sherill. Il dit son fils infidèle. Elle regarda alors le principal intéressé, le doute dans son cœur, alors qu’elle lâchait la cape qu’elle tenait toujours fermement entre ses doigts. Perdue (et ayant peur du père de son fiancé), des larmes envahirent ses yeux alors qu’ils se mirent à fixer le plancher. La honte commençait à l’envahir, lorsqu’elle entendit Kagero menacer son père. Elle releva directement le regard vers son compagnon, qui arborait un visage qu’elle n’avait encore jamais vu.

-  Kagerou-sama …


Elle renifla bruyamment alors qu’elle se raccrochait au tissu, s’approchant de son fiancé, recherchant son contact. « Tu me raconteras tout ce que tu as vu sur la lune ? » De son autre main, elle serrait le petit paquet qu’il lui avait offert contenant les roches. Le nez dans ses vêtements, elle releva alors la tête vers lui. Il lui offrit alors un sourire sincère, et elle devina l’expression des yeux sous le masque. Masque qu’elle se promettait de retirer une fois qu’ils serraient partis d’ici. Rassurée, elle se laissa aller dans ses bras, avant qu’il le lui propose de partir. Elle hocha la tête.


“Dieu vaincu deviendra Satan, Satan vainqueur deviendra Dieu.”
                                                                            Anatole France   

Hors ligne

 

#2411 2017-01-02 04:27:32

natsuuko
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Chez Hayden et Elliott
Date d'inscription: 2011-03-16
Messages: 7116

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img15.hostingpics.net/pics/235609Trey.jpg

Trey haissait beaucoup de gens. Il avait une liste avec des noms et des adresses. Une longue liste qu'il ne montrait à personne et qui ne cessait de se remplir quand il se souvenait. Fort heureusement , il avait réussit à quelque peu l'alléger. Par ci , par là , il se vengeait des terribles nuits qu'il avait passé impuissant dans ces salons terribles où il était le jouet de tous. Trey aimait bien revoir ses gens après une année de recul. Ceux qui avaient le dessus sur lui étaient si parfaits quand ils suppliaient à ses pieds. Il ne manquait plus qu'elle. Quand il l'aurait-elle . Il serait satisfait . Il vivrait vraiment sans avoir le poid du regard d'Agur sur ses épaules. Mais pour le moment , il n'etait que Trey. Un shinigami avec un nom qui intriguait toujours un peu les shinigami superieurs. Mais on l'aimait bien. On évitait de parler de son âge. Comme si la chose eut été tabou quelques fois.

-Je ne sais pas. Tu m'as l'air irrité. La seule chose qui pourrait irriter une personne sensé c'est de savoir que son amant l'a pris en photo avec un autre expliqua t-il , mais on ressentait une maladresse.

Trey sentit Karma se pendre à son cou. Cette réflexion semblait l'avoir détendu. Il appréciait de le revoir un peu plus tactile , autant qu'à l'usuel. Mais ça personne ne lui feraitavoué et même pas sous la torture.  Et Karma lui fit une remarque . Il avait raison , c'était une question de logique. Karma ne pouvait être fâché à cause de ça

-Moi ? Je penserai que ça te pousserait a te poser des questions sur toi . Mais j'imagine que c'est tant mieux. Comme cela je peux garder la photo et en faire ce que je veux durant les jours à venir. Pusi elle pourrait s'avérer utile .

Trey finit par grimacer à la remarque de Karma. Ou plutôt un froncement de sourcil. Il n'allait vraiment pas avouer ne serait-ce qu'une seconde une chose pareille. Et puis pourquoi il serait inquiet ?  Karma était un être immortel , il se remettrait de tout ça. Puis il ne pouvait pas vraiment se suicider alors il devrait faire avec"Je ne m'inquiète pas. Est-ce que j'ai l'air inquiet. Je n'aime juste pas ne pas comprendre la situation. Puis tu es vraiment très froid , Karma.  " précisa t-il en portant une main vers les bras de son amant

-Si tu changes d'avis , je te ferais simplement changer d'avis de nouveau. Maintenant que tu es là , je compte bien m'amuser un peu. Après tout les mauvais coup auxquels j'ai eu droit , je crois que cen'est que justice de pouvoir t'avoir pendant la fin de la soirée. De toute façon , si tu refuses , je ferais en sorte de te garder dans mon appartement jusqu'à ce que sexe s'ensuive


Trey ne s'empêcha pas de sourire. Il s'imaginait déjà toutes ses femmes attroupés a Karma comme un troupeau. Les femmes de ce temps étaient si libertines , les cheveux ne devaientêtre rien qu'un moyen de tenter d'attirer l'attention de Karma. Les passions étaient définitivement des choses à cacher. Trey ne se souvenait que de très peu de chose de sa vie avant Londres. Il croyait se souvenir avoir vécu autrepart. Pays-bas , allemagne ou danmark. En tout cas , iln'y avait pas vécu assez longtemps pour que les pillules y montrent un grand intêret. Londres , l'angleterre était pour lui sa maison. L'endroit ou reposait son coeur en plus de son corps.

-Ne penses-tu pas quelle cherche surtout à t'attirer dans leurs lits. Une femme de londres qui otent son gant et prend le temps de le perdre , voudra absolument que tu le cherches avec elle , puis que tu la raccompagne chez elle. En tout cas , c'est un avantage non négligeable , je dois l'avouer. Mais je n'aurais pas aimer qu'on me touche ainsi

Trey avait arrangé l'enfant. C'était plus fort que lui. Voir l'enfant couvert de cette mélasse lui déplaisait. Un peu d'humanité ressortait de cette sorte de petit nettoyage. Le bambin fila presque aussi cite qu'il etait arrivé , en remerciant les gentils monsieurs. Le regard de Trey croisa celui de Karma

-Je ne les déteste pas. Je ne déteste pas les enfants. rectifia t-il Je ne les adore pas. Mais je ne les déteste pas.

Trey décida de répondre calmement "Je te punirai en agissant comme au bureau . Je sais que tu déteste quand je suis comme ça. Peut-être que je devrais le faire là maintenant pour te rappeler ce que tu risquerai si je le faisai pour le reste de ma vie. " il s'éclaircit la voix en toussotant puis se mit à sourire

-Bonjour , monsieur Karma. Que pourrais-je faire pour vous ? William n'est pas encore là , mais je vous en prie asseyez-vous . Comment a été votre journée ? Magnifique je l'espère. Oh , moi. Moi je suis resté dans les bureaux mais j'ai eu l'incroyable chance de pouvoir m'occuper de dossier très important. Et tout le monde sait comme j'adore le travail . Surtout le travail d'équipe puis il finit par reprendre son air habituel avec Karma Et je te jure que je serais capable de maintenir le personnage jusqu'à ce que tu me rejettes dans le néant

http://image.noelshack.com/fichiers/2015/35/1440655062-commande-natsu-29.gif

Luck sentit les bras de Camille se resserrer. Le petit dieu n'était pas un être qui refusait des câlins. Et surtout pas ceux de Camille. Leur proximité datait depuis la création. Luck avait été accueilli très chaleureusement par Camille. Ses premiers pas sur terre en tant qu'être humain avait été plus agréable grâce à ce genre de marque d'affection. N'être rien de concret puis tout à coup quelqu'un avait été déstabilisant. La gentilesse de Camille l'avait beaucoup apaisé à l'époque. Et ils avaient le mérite d'avoir cet effet thérapeuthique. Certes de manière moins profonde. Deux milles ans d'expériences étaient passés et tout ne pouvait être consolé. Mais il était heureux de ce câlin.

Luck sentit la tête de Camille au niveau de son cou. Est-ce qu'il allait bien ? Luck appuya doucement sa tête sur celle de Camille. Une sorte de moyen de lui prouver sa présence et son soutien. Peut-être qu'une soirée milk-shake ferait du bien à Camille. Luck se fit dinc chatouiller , ce qui le fit lâcher la luge.

-Stop ! Luck commença alors à rire , portant ses mains vers le créateur Je vais attraper le ... Hic hoquet

Et cela ne tarda pas. Son corps fut prit de petits secousses. À chaque "hic" Luck tremblait. Il tenta alors de retenir sa respiration , mais il finit par arrêter parce qu'il appréciait beaucoup respirer même si ça ne lui était pas nécessaire. À vrai dire , il cru que son hoquet s'était stoppé . Parce qu'il n'y eut quasi plus de mouvement quand le shinigami passa  sa main dans les cheveux du jeune homme. Mais il finit par trembler sous les doigts d'Undertaker. Mais Lucky était soulagé . Cette marque d'affection prouvait que tout n'était pas si terrible.

-Qui voudra -hic- bien me croire -hic- un minimum crédible -hic  comme dieu -hic -de la malchance avec les cheveux ébouriffé et l'hoquet...  se plaignit-il alors

Finalement Camille fit remarquer quelque chose. Luck en perdu son hoquet tout soudain. Mais peut-être que le fait d'être secoué par Camille aidait beaucoup. Luck tenta de jeter un coup d'oeil à Camille. C'était curieux ce qu'il disait.

-Mais on l'aime , n'est-ce pas ? C'est normal qu'on sois proche de lui. Tu es proche de lui. Nous sommes proches de lui. dit-il alors en les unissant. Une sorte d'incompréhension se lisait dans son regard.

C'était tout de même quelque chose de complexe que d'exprimer une chose si importante. Camille et Luck n'étaient pas deux opposés. Leurs sentiments , leurs attachements pour certaines personnes étaient malgré tout ce qu'ils pouvaient dire quelque peu influencé par l'un ou par l'autre. Ils n'étaient pas le bien contre le mal. C'était bien plus une création comme celle de la femme et de l'homme. L'homme donnant un morceau de sa côte pour créer la femme. Luck avait toujours été là . Certes caché , mais là. Il n'avait jamais eté si loin de Camille.

-Mais Undertaker ne me ferait jamais de mal. À vrai dire , le contraire serait bien plus possible à ses yeux De plus , si tu le tue , je n'aurais plus de biscuit. En passant , je dois 300  euros à Undy pour un cercueil . Tu pourrais me les avancer demanda t-il alors avec une légèreté




http://img11.hostingpics.net/pics/66231399kk.jpg

Emily avait gardé la main de Lulu dans la sienne. Portant des gants , elle ne sentait pas le peu de chaleur qu'émanait la peau de son majordome. Mais même sans gant , elle n'aurait pu remarquer cela. Elle était si distraite par les robes , leurs ravissantes couleurs ainsi que leurs plies et la beauté des différents tissus. Emily fit la modeste face aux compliments de son majordome , portant ses doigts gantés près de ses lèvres , comme surprise par le compliment. Mais elle ne faisait que le savourer , le sachant tout à fait vrai

- Vous avez raison. Nous devrions la prendre . Il me faut absolument une robe qui saura mettre en valeur mon aspect physique compléta t-elle pour se convaincre d'acheter Si je prends cette robe , il me faudra des bons souliers car on ne vas pas cesser de m'inviter à danser

Et pendant des minutes , les deux se passionnèrent de différente robes , de souliers magnifiques et de gants somptueux. Emily exprimait ses gouts avec la véhémence d'un homme politique devant une injustice. Si quelque chose la rendait sérieuse , c'était bien la mode. Une femme mal habillé ne pouvait être prise au sérieux.

-Oh , dis-moi oui ! le supplia t-il avant qu'il ne lui accorde de lui faire des cadeaux Tu ne le regrettera pas. Je prendrais soin de n'importe quel jupon que tu pourras m'offrir ou soulier

Mais on lui demanda alors de mériter ses tenues. Emily parut tout d'un coup bien embêté. Elle resta muette devant l'effort qu'elle s'imaginait devoir fournir. Elle resta de long moment ainsi , réflechissant aux travaux guerriers qu'elle devrait faire. Elle tira doucement sur le costume de son majordome

-Est-ce que je pourrais avoir des cadeaux de consolation , si je fais trop de bêtise Lulu. Pas que je sois une vilaine fille . Je suis très sage , je le promets. Mais je sais que les terribles bêtises arrivent vite. Surtout que j'adore les romans. J'ai l'âme de leurs héroine. J'aurais très souvent envie de me faire enlever

Emily fut ensuite redressé. Ça devait donc être Nina hopkins. Emily se laissa faire , elle prit soin de defroisser sa robe et saluer la dame qui était devant elle "Bonjour , mademoiselle Hopkins. Moi et mon majordome nous cherchons de quoi m'habiller pour un futur bal " elle avait le présenter par son nom , mais personne ne croirait que quelqu'un ici bas a bien pu vouloir appelé son fils avec le nom d'un démon

http://img11.hostingpics.net/pics/330840BanTvan.png

Yvan regardait le spectacle avec une gaieté dans l'âme. Elizabeth énervée , Kagerou qui tente d'éviter son père , Sherill qui aggravait les choses et Elspeth qui énervait Stan. C'était si folklorique. Mais sa femme lui rappela l'entrevue que lui ainsi qu'Henry devait avoir. C'est vrai qu'Henry serait la clef pour les services en tant que sorcière d'Elspeth. Elle seraitbien dure à convaincre après cette terrible scène de torture ( qu'il ne regrettait pas le moins du monde). Mais il était terriblement étonné qu'il n'ait pas fait plus attention à qu'il s'attaquait. Bien qu'il était un peu fougueux comme sa mère et prompt à l'amusement comme son père.

-Nous devrions les attendre devant le manoir. Nous n'allons pas converser dans le manoir de cette jeune défunte. C'était surtout qu'il ne voulait pas laisser Alluka et Nanika avectoute cette foule

Une foule puissante. Tout le monde s'équivalait presque dans cette salle. D'ailleurs Alluka se montrait sur la défensive. Ce qui charma Yvan. Définitivement sa femme ne pouvait pas être plus belle que lorsqu'elle était prête a tuer quelqu'un à main nu. C'était tout à fait charmant. Mais l'adversaire était bien trop féroce. Yvan lui prit la main "Alluka , nous sortons " décla ra t-il en s'éclipsant avec elle .

- Et n'ayez crainte. Stan est bien trop occupé

Dernière modification par natsuuko (2017-01-02 04:39:00)

Hors ligne

 

#2412 2017-01-04 17:55:29

ornelle
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Là. Tu vois pas ?
Date d'inscription: 2008-08-08
Messages: 2933

Re: Kuroshitsuji - T2 -

Pseudo : Ornelle
Nom : Natteravn
Prénom : Chrollo
Age  :19 ans
Sexe : M
Caractère : Chrollo est caractérisé par trois mots : Fataliste, pessimiste et défaitiste. C'est une personne qui est assez calme sans pour autant être trop renfermée. Disons ... Que c'est plutôt les autres qui le fuient. Prenons quelqu'un traversant la rue. Chrollo ferait quelques pas vers lui pour lui annoncer le taux de chance qu'il a de ne pas survivre à cette traversée. "Dans la vie, entre le bon et le pire, le pire est toujours prôné. Vous allez peut être mourir en posant un pied dans cette ruelle. Un calèche qui vous percute. Un vélo peut être." Puis il repart tranquillement. Peu de personne veulent donc avoir affaire avec lui (et ça se comprend). Il s'amuse d'ailleurs à expliquer aux courageux et aux curieux qu'ils risquent de mourir d'ennui ou de dépression en lui parlant trop.
Ce qui l'a poussé(e) à faire le pacte : Chrollo était l'enfant de deux enquêteurs connus. Sous couverture, ils ont achetés une résidence à Londres, sous un faux nom. (Chrollo est d'origine danoise.) Ils sont morts lors de cette enquête mystérieusement, léguant le manoir à leur fils. C'est une histoire qui est encore à développer au fil du rp.
Endroit de sa marque de pacte : Une croix sur son front
Lien : http://www.hostingpics.net/viewer.php?i … hrollo.jpg
http://www.hostingpics.net/viewer.php?i … rollo2.jpg


“Dieu vaincu deviendra Satan, Satan vainqueur deviendra Dieu.”
                                                                            Anatole France   

Hors ligne

 

#2413 2017-01-04 20:41:47

aisurinu
fiche Eleveur
Nouveau membre
Date d'inscription: 2017-01-03
Messages: 2

Re: Kuroshitsuji - T2 -

Pseudo : aisurinu
Nom : /
Prénom : Raizel
Age : 99 ans
Sexe : M
Caractère : Raizel parait froid et distant au premier abord , il n'hésite pas à être franc et honnête en toute circonstance.Ce jeune démon n'a peut-être pas sa langue dans sa poche mais il a le sens du devoir et sais faire preuve de compassion. Il est plutôt confiant envers les autres et il lui arrive de s'inquiéter pour autrui. Il apprécie la compagnie des humains.
Histoire : Raizel est le fils d'une noble qui avait fait un pacte avec un démon. Cette femme ,encore jeune , ne portait aucun intérêt às on fils et afin d'échapper à son destin lié au pacte , elle vendu son fils au diable. Celui-ci mesquin , accepta mais s'était jouer d'elle. En effet , le démon prit non seulement l'enfant mais également l'âme de sa mère qu'il dévora. Quant à l'enfant , Raizel , il fut élévé par le démon dont les intentions n'étaient pas des plus tendres. D'ailleurs le démon ne l'avait prit sous son aile que par simple curiosité , il était plus interessant de martyriser un pauvre garçon que de dévorer son ame. celle ci , de plus, ne l'attirait pas car Raizel était un garçon distant et ne montrait pas ses émotions. Son ame ne lui semblait pas appétissante. Une fois qu'il eut atteint l'âge adulte , le démon pour s'en débarasser , l'ayant jugé inutile , le transforma en ce monstre qu'il était lui même. Depuis, Raizel se concidère comme une horrible bête mais il n'a jamais fait part de ses impressions.
Phrase qu'il prononce quand on lui donne un ordre important :  " Vous me rendez optimiste"
Endroit de sa marque de pacte : sur la hanche gauche
Lien : http://img08.deviantart.net/1a91/i/2012 … 5a0izi.png
http://s1.narvii.com/image/qh4ykgekffqr … l2f_hq.jpg

Hors ligne

 

#2414 2017-01-06 13:23:08

ornelle
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Là. Tu vois pas ?
Date d'inscription: 2008-08-08
Messages: 2933

Re: Kuroshitsuji - T2 -

[Inscrite ;)]
http://img15.hostingpics.net/pics/482443KarmaBan.png

Il avait ressenti bien des choses lorsque ce cliché s’était retrouvé entre ses mains. Il avait été surpris, avait même éprouvé un peu de gêne quelques instants. Il n’était pas démon prude, vous l’aurez deviné, mais peu avaient ainsi pu ébranler ce fil en lui qui provoquait des rougeurs aux joues. Très peu de personnes, voilà pourquoi le sentiment fut fort. Ça devait être quelque chose de le voir rougir, lui-même ne s’était jamais, même entr’aperçu, ainsi. Du rouge sur du rouge, il devait ressembler à une tomate sur un corps d’homme.

Une couleur qui a de quoi contraster avec sa nature-même.

- Le fait que tu m’aies pensé sensé quelques instants me vexe, Trey. J’ai toujours trouvé ce type de personne ennuyeux. Es-tu quelqu’un de sensé ? Demanda-t-il avec un amusement certain dans la voix.

Une chose qu’il n’avait certainement pas ressentit lors de cette scène était de la colère, tout autant qu’il ne s’était pas sentit vexé. Au contraire, il avait même été quelques instants happé, émerveillé par un cliché aussi bien prit.

La maladresse dans les propos de son amant le fit sourire dans son cou, tandis qu’il y était accroché avec force, lui communiquant la froideur de son corps. Le fait qu’il ne se dégage pas lui prouva pourtant qu’il était là où il devait être, et où Trey voulait qu’il soit. Peu après son explication logique, Trey lui répondit avec une menace à peine voilée. « Oh. » Il pensa alors à tous ce qu’il pourrait entreprendre avec cette photo en sa possession.

- Je n’ai aucune question à me poser sur moi-même. A ce niveau-là, rajouta-t-il.

Il ne lui posa pas de question sur ce qu’il comptait alors en faire. Trey sembla quelques instants déstabilisé par ses propos, tentant de se remettre sur pied avec maladresse. « Quand quelqu’un commence une phrase avec « Est-ce que j’ai l’air … », il en a effectivement l’air. » Il se détacha avec une certaine précipitation de Trey, réagissant en même temps avec sa plainte.

- Tu sembles tellement … sûr de toi, dit-il d’un ton faussement admiratif. Il suffit que je te fasse re-rechanger d’avis. On peut aller loin en jouant à cela. Il va falloir être très convaincant-pour que cette idée ne me vienne pas, et que je ne l’applique pas. Je ne peux tout de même pas m’empêcher de me sentir flatté, tellement désiré.

Il repensa alors brièvement à ces soirées et ces femmes cherchant à attirer son attention. Toucher ses cheveux, complimenter son costume si bien ajusté, lui demander d’aller chercher ceci ou cela par galanterie. Karma s’était toujours porté au jeu. Il recevait parfois des regards noirs, mais ses gestes ne passaient jamais outre la bienséance.

- En effet, plusieurs m’ont demandé une telle chose. J’en profitais juste pour attirer l’attention du mari, le prévenant de la perte. Ils se mettaient alors à chercher avec moi, et rapidement le regard noir se voile de trouble, et je finis hôte pour la nuit.

Karma haussa les sourcils face aux aveux de Trey. Il n’aimait donc pas être touché, pourtant il passait le plus clair de son temps à laisser Karma et ses mains baladeuses le parcourir.
Lorsqu’il voulut poser la question, ce petit lui était rentré dans les jambes, mais il fut rapidement remit sur pied, débarbouillé, et il repartit avec le même entrain que pour lequel il l’avait percuté. Son regard était apparemment interrogateur car Trey se justifia.

Ils laissèrent ça de côté et reprirent leur discussion.

- Auras-tu seulement la force d’agir en bourreau. Je te rappelle que tu seras une âme à peine sortie du néant, sans corps, rien que moi pour te guider.

Dit comme ça, les propos de Karma étaient encore plus effrayants. Il croisa les bras avec un air clairement amusé, tandis que Trey se lançait dans un speech du parfait petit Shinigami qu’aucun d’entre eux -à part William- n’étaient. « Tu me jouerai donc des tours comme tu fais à tous ces hommes dans la rue. Ma sentence serra terrible, d’être comparé à eux. Une mauvaise idée, vraiment. Je pourrais placer ton âme dans un rat. Non, un vers. »

http://img15.hostingpics.net/pics/460206ChrolloBan.png

La volière de Chrollo était la pièce la plus précieuse de son manoir, du moins, à ses yeux. Elle était peuplée d’oiseaux peu communs même pour cet endroit, d’un noir d’encre et d’une envergure n’étant pas à négliger. C’était effectivement toute une nuée de corbeaux, certains paresseusement accrochés à une branche, d’autre battant frénétiquement des ailes –sans pour autant s’envoler-, poussant des coassements irrités, étant dérangés par un de leurs congénères.

Le propriétaire de cet endroit se trouvait sur le banc près de l’entrée, observant le soleil entre les branches et à travers le dôme formant le toit de sa volière. Il faisait tellement beau bien que l’hiver soit là, contrastant avec l’inquiétude que provoquait habituellement ces oiseaux.

Il ne fut pas le seul qui resta stoïque lorsqu’une ombre rapide passa à quelques centimètres de son visage, perdant une plume ébène dans son sillage. Il n’eut pas le temps de la ramasser qu’un coup puissant de balais vint la faire atterrir sur un tas de poussière déjà bien garnit.

Birgit, sa domestique. Danoise tout comme lui, ayant accompagné Chrollo et ses parents bien des années plus tôt pour garder ce manoir. « Repose toi un peu, tu vas attraper une tendinite. » Fit-il remarquer. Elle ne fit que lever les yeux au ciel et continuer son ouvrage.

Dernière modification par ornelle (2017-01-06 13:28:50)


“Dieu vaincu deviendra Satan, Satan vainqueur deviendra Dieu.”
                                                                            Anatole France   

Hors ligne

 

#2415 2017-01-06 21:50:32

aisurinu
fiche Eleveur
Nouveau membre
Date d'inscription: 2017-01-03
Messages: 2

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img15.hostingpics.net/pics/949019RaizelBan.png

La neige recouvrait la cour du manoir , elle était  si blanche , si pure... Pourtant des empreintes de pas se dessinaient dans cet élément homogène. C'étaient celles du jeune démon qui essayait tant bien que mal d'attraper une bête. La couleur de cet étrange animal aux croassements insupportables contrastait avec celle qui imaculait le sol. Raizel était têtu, le froid ne l'affectait pas , il savait maintenant comment attraper ces volatiles , le plus dur était de ne pas les blesser. C'est avec grâce qu'il le saisit soudainement et qu'il le retint sans violence. Ensuite il caressa l'oiseau noir et sans expressivité , pensa à son maître , aimera-t'il le fait d'en recevoir un nouveau? Il en avait déjà tellement... En fait , Raizel n'aimait pas ces bêtes , leurs cris lui etaient agaçants et leur attitude vorace le répugnait. Il hésita à le libéré puis préféra le proposer à  son maitre. Il se dirigea donc vers la volière. Ses pas étaient  naturellement fermes et il se tenait droit , le regard fixe. Certains domestiques le saluerent au passage mais il ne daigna pas leur jeter ne serait-ce qu'un regard .

Dernière modification par aisurinu (2017-01-06 22:09:26)

Hors ligne

 

#2416 2017-01-11 04:06:31

natsuuko
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Chez Hayden et Elliott
Date d'inscription: 2011-03-16
Messages: 7116

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img15.hostingpics.net/pics/235609Trey.jpg

Le blondinet n'avait pas assez bien analysé la situation. Mais ses capacités en science humaine ne se résumait qu'à peu de chose. Il reliait les choses mauvaises à cette sorte de colère que témoignait Karma. C'était une chose assez basique à faire et déjà un effort pour le suicidé. Ses doigts faisaient tourner un bouton de son manteau qu'il avait tenté de coudre la soirée d'auparavant. Il avait été un ancien couturier , alors son moyen de se destresser devant des clients qui le mettait devant une impasse , c'était de faire tourner un bouton entre ses doigts. Le shinigami à la question de Karma se laissa quelques instants pour tourner son bouton.

Déjà qu'il avait quelques fois du mal avec la façon de réfléchir typique , alors Karma. Autant dire qu'il avait l'impression d'être christophe colomb essayant d'aller en inde. Autant dire qu'il ne se dirigeait pas du tout au bon endroit.

- Est-ce que je suis sensé ? Je pense que je le suis. déclara t-il en arrangeant les lunettes qui retombaient sur le bout de son nez , il avait l'air plus hautain que sage Je le suis , j'ai longtemps été insouciant et insensé. Mais je pense que pour être heureux , il faut être insensé mais pour réussir il faut être sensé. Si tu me mords , je te mords , si tu me griffes , je te rendrais le double . C'est une question de logique. Alors , oui je suis une personne ennuyeuse.

Pendant qu'il parlait , Karma s'était déjà installé sur ses épaules. C'était assez drôle que celui à la crinière de feu , sois le plus froid des deux. Ils furent ainsi assez longtemps pour que le froid finisse par pénetrer par tout les pores de sa peau. Le frisson s'étant propagé , le froid parcourant sa peau. Pourtant , il ne s'en plaignit pas tant . Il fallut même quelques instantsavant qu'il ne s'en plaigne

-Tu ne comprends pas ce que je veux dire. soupira t-il Je n'ai pas besoin que tu te poses des questions sur tes occupations de nuit. Mais la façon dont j'ai l'occassion de te voir et la façon dont les autres te voit et enfin , ça n'a plus aucun intêret si ça doit être expliqué . C'est comme une blague , une bonne blague n'a pas besoin d'être expliqué

Trey haussa un sourcil "Est-ce que tu as utilisé la manière ancestrale "c'est celui qui dit qui est ? " Mais de manière , un peu plus mature . Parce que si tu viens de le faire , je vais vraiment finir par me demander si tu as vraiment 300 ans précisa le shinigami qui n'était pas encore majeur.

-J'apprécie comment tu réagis à mes menaces de te séquestrer dans mon appartement. Il n'y a pas un jour où tu t'offusques .

Ensuite il écouta l'anecdote de Karma . C'était assez drôle. Il aimait les écouter. C'était bien dommage qu'il n'ai jamais l'occasion de parler comme cela. Si ce n'était pas le temps et le travail ou sa vengeance , c'était une bande de shinigami qui tentait d'avoir sa peau. Et si ce n'était pas des shinigami , c'étaient des démons qui s'en prenait à Trey. Autant dire que leur amitié , c'étaient beaucoup d'actions et peu de discussions.

-C'est assez drôle . déclara t-il Il y a quelques années , j'aurais je pense toutfait pour toucher à tes cheveux ou t'approcher. J'étais vraiment un adolescent , un peu insouciant et imbécile heureux. Tout m'impressionnait. Ne serait-ce qu'entendre l'accent des londoniens. C'était si différent de l'allemand et le mauvais anglais de mes parents. À vrai dire , lors de mon tout premier bal je me suis perdu et durant les autres je n'ai pas arrêté de renverser du ponche sur des robes. Ce qui m'a fait rencontré celle que j'aime il bailla , les doigts devant la bouche Elle était vraiment sublime. Elle est , elle est toujours en vie .


Aux remarques de Karma sur son âme , il haussa les épaules "Il y a de forte chance que tu me manges vu comme tu es impulsif .  " lâcha t-il alors avec cet air toujours aussi sûr de lui. D'ailleurs , il ne comprenait pas cette manie " D'ailleurs , je ne comprends pas pourquoi tu me punirais pour m'être joué de toi. Tu as une drôle de manie à vouloir découvrir tout mes secrets. Mes pillules , l'endroit où j'habite et le caractère que je cache . Tu es vraiment pervers , mais à fond. Tu sais que tu pourrais être arrêté à Londres pour déviance ?

-J'aime bien ce côté chez toi . Celui que je déteste le plus et que j'apprécie le plus , ça me donne définitivement envie de te tuer. Et j'ai la mauvaise manie de planter des plantoirs dans le thorax des gens et vu que j'ai passé pas pal de temps à te regarder nu , je pourrais définitivement savoir ou planter mon plantoir . Je trouve ça , excitant

Hors ligne

 

#2417 2017-07-28 15:10:26

ornelle
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Là. Tu vois pas ?
Date d'inscription: 2008-08-08
Messages: 2933

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img4.hostingpics.net/pics/220308VlinderBann.png

Vlinder réfléchit aux mots d’Himmel. Etais-ce cela qu’il entendait ? Que les rêves n’étaient que question de génétique ? Ce point de vue était bien sombre. Il resta muet quelques instants, une main ramenée de manière pensive vers son visage. « Ce que j’entendais plus par « nos prédécesseurs osent rêver », c’est au travers de l’histoire. Que cela vienne de la bourgeoisie ou de paysans. Nous sommes ainsi aujourd’hui grâce à toutes ces découvertes, ces révolutions. Il faut bien au moins une pincée de rêve pour pouvoir accomplir tout cela. Comme vous le disiez plus tôt, les paysans travaillent sans se poser de questions pour un roi qu’on leur décrit comme bon. Jusqu’au jour où les questions se posent. Alors, oui, je pense que les rêves se donnent. Mais personne ne peut se retrouver avec un héritage vide, c’est impossible. Le pouvoir, l’amour, la vengeance. Quand on y réfléchit le rêve relie tous ces mots. »

On pouvait dire que, lors de son enfance, son éducation avait été inexistante. Si ce n’était comment harnacher les bêtes, réparer une roue de chariot ou encore tracer des sillons droits dans la terre d’un champ. Ces souvenirs le firent soupirer péniblement. Il n’avait jamais vraiment aimé ça, finir chaque journée boueux, épuisé. Il avait comme une certaine honte envers lui-même.

- Je pense qu’il faut effectivement la rechercher pour s’élever. C’est un moyen d’avoir plus de cartes en main. Même si il y a toujours des personnes étonnantes, que font des choses incroyables à partir de rien.


Vlinder avait plus vu la mère que la reine. Il ne s’était pas beaucoup approché du côté politique de son pays, n’étant pas celui destiné au trône. On lui avait octroyé quelques connaissances, qui s’étaient aussitôt envolée lors de la naissance de sa sœur. Mais il n’en était pas vexé. A vrai dire il avait été soulagé. Le jeune prince ne pouvait imaginer un autre regard pour sa mère. Elle l’observait toujours avec cet air bienveillant, une étincelle de vie dans le regard.

Il ne pouvait penser à elle d’une autre manière. Alors il s’imagina, peut être naïvement, que ses sujets bénéficiaient du même traitement. Mais il ne changea pas d’idée, convaincu que sa mère était bonne et dirigeait correctement son pays.

Son enfance difficile n’arrivait pas à obscurcir son jugement. Peut-être ce fut parce qu’il n’en fut pas capable qu’il s’irrita ainsi.

C’est la première fois qu’il put superposer les deux femmes. Vlinder se surprit à penser que leurs regards, en cet instant, était semblable. La discussion dévia cependant, et il pensa à autre chose. Ce jeune homme qui refusait catégoriquement d’être entouré de personnes aimées. Car il était conscient de la menace permanant au-dessus de sa tête. Que sa folie proche lui ferrait commettre le pire des génocides. S’il devait établir son trône sur un amas de cadavre… Il s’en savait capable. Le regard vers le ciel, les jambes croisées sur son siège, il ne jettera même pas un regard en arrière. Il se raccrochait à son humanité, aussi fine qu’un fil d’araignée. Peut-être pouvait-il en parler si aisément, car il se sentait inexplicablement proche de ce jeune garçon.

- Cette autre personne, dont vous me parlez. Ça m’étonne de voir à quel point elle le cerne bien. Qui sait, cela pourrait marcher, après un temps certain. De bons mots, des expériences de vie. Ils me donnent l’impression de suivre le même chemin et de colmater mutuellement cette brèche de matière noire au cours de leur voyage. Cependant, ça ne réparerait pas le passer, n’éviterai pas l’avenir et n’abimeraient pas leurs idéaux. Ils rendront seulement ce chemin plus doux.

Il sourit légèrement à la fin de ce discours. « Ça me parait bien. » 

Alors ils étaient d’accord. Ce n’était pas une recherche de vérité, mais que pouvait-il se trouver au-delà de leurs débats, de leurs arguments contrés ? Elle lui exposa sa théorie. « Je pense que l’homme avec un grand H n’est pas encore assez vaste. Quel est le but de tout cela au final ? Cela en a-t-il un, seulement ? Si oui, je dirais qu’il englobe tout et rien à la fois. Des choses qui n’existent pas, qui sont sous nos yeux, réelles mais invisibles. Il est impossible de mettre un nom là-dessus. Alors je peux tout de même rejoindre votre idée. Cet être avec de milliards de caractéristiques. »

Le mot « complète » n’était-il pas légèrement faussé. Dit trop vite, face à cette femme qui irradiait tellement de présence. Son jugement n’était-il pas dérouté, jusqu’à ce que quelqu’un dise « Non, ce n’est pas cela. » Elle semblait avoir vécu plus que sa jeunesse ne laissait prétendre. Les dieux ne s’étaient pas amusé à laisser ainsi une femme si complète sur terre, ils n’avaient juste pas sût trier cette ancienne vie, qu’elle venait de quitter. Elle était donc arrivé avec cette âme ronde telle une perle. Un peu de lui, un peu d’elle. Cette âme était si ronde et pourtant incomplète. Il lui fallait sa sœur, autant qu’elle pouvait s’en passer.

En observant cette jeune fille concentrée dans son œuvre, des pensées si énormes, on ne pouvait que légèrement en rire. Mais Vlinder ne riait pas. Jusqu’à ce qu’elle lui fit remarquer qu’il était même assez bon et ouvert d’esprit pour trouver du savant dans un rêve n’ayant aucun sens.

- Je l’ai lu. Je ne suis pas étonné que vous l’ayez aimé, ni que vous y trouvez à redire. Cependant, je suis curieux d’entendre votre façon de voir la chose.


http://img15.hostingpics.net/pics/482443KarmaBan.png

Les yeux d’un sang coulant de Karma observaient ce petit manège qu’il ne connaissait que trop bien. D’un côté il en était amusé, de l’autre il avait l’impression de devoir résister à la provocation de ce bouton qu’il pourrait défaire, tous autant qu’ils sont, et de rejoindre la chemise qui les retenait là où elle était le mieux, c’est-à-dire au sol. Dans ce genre de pensées, il écouta à moitié ce que lui disait Trey mais en comprit tout de même le sens. Son regard prit encore quelques secondes à sa détacher, lorsqu’il arrêta la main du Shinigami en la poussant de la sienne.

- Arrête un peu tu veux bien.

Il prit cette petite intervention comme un détail et reprit la discussion comme de rien. Il sourit. « Je dirais d’abord que déambuler dans les rues avec moi, ou n’importe qu’elle activité … » Le démon prit un ton plus sensuel « … est dénué de sens. Mais je te présente la une réponse bien prévisible, aussi j’ajouterai dans ma méchanceté de démon infinie que je trouve adorable le fait que tu crois avoir réussi quelque chose ». Il partit dans un petit rire mélodieux malgré son sens. 

- Pour finir là, dit-il en le regardant de haut en bas, la réussite n’a pas trop dû t’étouffer. Mais tu essaies de te rattraper c’est ça ?

Comme s’il tournait autour de lui allégoriquement, cherchant une faille. « Tu es sur de vouloir faire tout ça ? Pourquoi ça ne raterait pas comme le reste ? » Il s’amusait beaucoup.  Pendant ce temps il était venu envahir son espace vital comme tant de fois, aspirant de sa chaleur à défaut d’autre chose.

Sa joue presque tout contre la sienne, il écouta religieusement ses paroles tandis qu’il lui donnait quelques difficulté à se mouvoir.

- Mmh j’ai l’impression que tu te poses des choses bien compliquées. A t’entendre l’on dirait que ce n’est pas moi qui doit chercher des réponses mais toi qui cherche désespérément à en trouver.

Un sourire étira ses lèvres, et sa bouche froide frôla sa joue puis sa nuque à mesure qu’il s’éloignait et reprenait place pour continuer à marcher. Karma rit légèrement de la suite tandis qu’il remettait ses mains dans sa poche. Il parut alors plus humain, comme s’il cachait sa peau du froid, alors que l’hiver ambiant était surement plus chaleureux que lui. Le démon regarda devant lui, amusé.

- Est-ce commettre une faute grave ? Si c’est si ancestral que ça, c’est qu’il doit y avoir une certaine raison.


Il haussa ensuite les épaules. « Comment je pourrais m’en offusquer quand tu dis ‘’jusqu’à ce que sexe s’ensuive’’ » Son regard brilla de malice. « C’est bien trop agréable. Séquestre-moi seulement. »

Karma lui raconta ensuite ces réceptions auxquelles il participait, et voir Trey écouter de manière presque enfantine lui donnait envie de continuer de manière tout aussi enfantine. Il était vrai qu’il était dans un moment de rare calme, sans cris, gémissements, bataille, et ou le givre figeait tout autour de lui. Il fut surpris de ne pas en avoir été étonné plus tôt, comme si cette discussion était normale et … agréable ? Bien sûr il ne montra pas physiquement son trouble et resta digne de lui-même. Son côté taquin revint.

- Mais tu peux toucher mes cheveux quand tu veux, enfin, souvent, tu ne me demandes pas mon accord…


Son regard se fit plus lointain au fil de son récit et le trouble ne cessa pas à sa fin, se faisant même bien plus présent. ‘’celle que j’aime’’. Ces mots le dérangeaient. Ainsi que ‘’elle est toujours en vie’’. Il la tuerait bien maintenant de ses mains. Son mutisme là-dessus dû paraitre étrange a Trey, mais il n’en avait que faire présentement.

Il fut fortement encouragé à passer une main mutine sous la veste et la chemise du Shinigami, serrant sa chair près de ses flancs bien qu’il n’y avait pas beaucoup de graisse à pincer.

-Si l’on me dénonce. Mais tu dois être tout aussi pervers que moi car tu aimes ça.

Karma sourit à ses paroles et tapota un endroit de sa poitrine. « Essaie de me planter la prochaine fois. J’aime voir le Trey s’exciter tout seul. »

Sa main sur lui paraissait possessive mais violente, ayant pour seul but de ravir ses doigts sur sa peau blanche et chaude.
http://img15.hostingpics.net/pics/661948banalluka.png

Pourquoi tout cela arrivait-il, alors que son but était simple ? Elle était prête à tuer pour emporter Harry et Elspeth, et même si seulement Kagerou pouvait s’intéresser au sort des deux tourtereaux blessés, assis à leurs pieds, n’importe quel prétexte était bon pour que tout le monde se saute dessus dans cette pièce. Elle serra les poings et releva les yeux vers son démon.

-  Yvan … Il faut les emmener avec nous …

Elle résista même lorsqu’il tenta de les amener en dehors du manoir. « C’est ma seule chance pour le moment ! »

Alluka était surement la seule contractante à pouvoir égaler un démon en force, aussi parvient-elle à se dégager de sa poigne soudainement. Elle le regarda quelques instants, la respiration courte, dans un silence surement pareil qu’au sein du cercueil de verre enterré à six pieds sous terre. Son visage –qui habituellement n’habitait aucune émotion à part un sentiment morbide qui s’affichait avec un sourire- était saisissant à cet instant. Elle se rapprocha finalement d’Yvan et se mit sur la pointe des pieds pour entourer son cou de ses bras.

- Sauve moi je t’en prie.

http://img15.hostingpics.net/pics/259897BanLulu.png

Lucifer l’écouta d’une oreille avisée mais nul ne pouvait manquer ses yeux plissés, la tourmente au fond de son regard tel un père face à une fille qui ne grandit que trop vite. Il mit sa main à son visage-quel drame après tout !-, laissant appuyé ce dernier au bout de ses doigts appartenant à sa main gantée de blanc. Un soupir à fendre l’âme traversa sa bouche.

- Oh … Comment aurai-je pu ne pas m’apercevoir que l’éclosion de cette si belle fleur arriverait si vite ? La voila bien rouge et tournoyante au milieu d’un champ que l’on pourrait plutôt qualifier d’océan de requin voulant croquer une beauté si pure… Ah …

Sa tristesse était sans pareille. Il regarda la jeune fille entre ses doigts avec une expression indéchiffrable puis, soudainement, mit genoux terre. Les pas des passants se firent tout de suite beaucoup plus rapides et les yeux des enfants cachés par la main douce d’une mère protectrice.

- Mademoiselle Emily ! Il prit un ton dramatique. Puis-je vous faire promettre une chose ? (Il sembla si passionné à cet instant) Pourrai-je avoir l’honneur d’être votre premier cavalier lors de ce bal ?

Lucifer fut pris d’un frisson tellement ses paroles étaient fortes. « Si vous acceptez alors cette robe et ces souliers ne seront que les premiers cadeaux d’une longue liste » De la manipulation ? Non …

Il fut alors questions de ces cadeaux et de son attitude. Voilà que ses craintes revenaient avec ces histoires d’enlèvement. Une crainte toute relative ceci dit. Il la regarda comme s’il lisait à travers elle les folles aventures de ces romans. « Je serais toujours en mesure de vous sauver. Mais si cette activité devient une excuse pour embêter le pauvre démon que je suis, alors je vous considérerai comme une mauvaise fille. Si cela a pour unique but de vous amuser, je n’en vois pas l’inconvénient. »

De plus, se voir habillé tel un chevalier sauvant sa princesse ne le dérangeait pas, bien loin de là. Nina Hopkins fut la première personne à rentrer dans ces histoires en enlevant mademoiselle Emily, qui pendouillait du bout de ses bras étrangement forts. Elle fut ensuite reposée après une inspection minutieuse et enthousiaste, et Lucifer se redressa à son tour.

- Bien le bonjour chère madame, nous sommes en quête d’une belle robe et de jolies chaussures pour la petite princesse que voilà.

Il se croyait encore dans un bouquin. La styliste le regarda avec un sourcil relevé (il était certain qu’elle n’aimait pas le spécimen) et les fit entrer dans sa petite boutique qui tranchait avec la beauté et le détail de ses robes. Elle dit :

- Veuillez vous déshabiller lady. J’ai besoin de vos mesures,
ajouta-t-elle comme pour se justifier.

Oh, donc elle était aussi perverse que lui.

Dernière modification par ornelle (2017-07-28 15:16:57)


“Dieu vaincu deviendra Satan, Satan vainqueur deviendra Dieu.”
                                                                            Anatole France   

Hors ligne

 

#2418 2017-07-29 05:57:19

natsuuko
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Chez Hayden et Elliott
Date d'inscription: 2011-03-16
Messages: 7116

Re: Kuroshitsuji - T2 -

http://img11.hostingpics.net/pics/66231399kk.jpg

Ses cheveux roux encadrant le visage d'Emily se mouvèrent quand elle cessa de donner toute son attention aux robes. La jeune demoiselle aimait la mode , mais elle adorait les compliments . Surtout les passionnés , c'étaient les plus beaux dans les nouvelles ou les romans. Ils étaient emprunts d'une pureté et d'une justesse. Un compliment passionné ne pouvait jamais être un mensonge. De plus , ils avaient quelque chose qu'elle ne comprenait pas très bien. Quelque chose d'adulte et de mystique. C'était bien pour cela que dans son ancienne école ( bien plus couvent qu'école) on interdisait la lecture de certains livres. Il était dit que ces livres rendaient l'âme sombre et superficielle. Emily avait donc ses deux mains gantés sur la vitrine et la tête tourné vers Lulu

-Tu en es si triste ? demanda t-elle en espérant une réponse positive Oh Lulu , tu sais bien que les filles ne le reste pas bien longtemps dit-elle comme si elle se dirigeait vers un destin fatale . Ce destin fatale que toutes les femmes connaissaient , se faire aimer et désirer puis consumer

Emily jouait gentiment la martyre d'un monde qui ne l'aimait que trop , un monde qui la dévorerait toute entière dès qu'il en aurait l'occassion. Elle se prêtait si facilement au jeu qu'on aurait pu croire que les deux avaient répétés cette scène. En tout cas , elle fut très satisfaite de voir son majordome souffrir en découvrant cette vérité. Quand il plia le genoux et le posa à terre , elle s'en étonna quelques peu. Les passants eut en furent très gênés . Emily ne le comprenait pas , qu'y avait-il de plus beau que cela ? C'était exactement comme elle imaginait toutes ses scènes.

La petite Emily en frisonna

Elle comptait bien refuser ou se faire prier. Les refus étaient très beau à ses yeux , bien plus beau qu'un banal oui. Elle avait déjà détourné la tête boudeuse , mais quand la petite entendu compensation , elle se reconcentra sur son "employé". Vraiment ? Elle allait être récompensé ?  Elle se jeta à son cou comme l'enfant gâtée qu'elle était . Elle ne pouvait pas lui offrir de refus dans ces cas là . Elle s'éloigna ensuite de lui pour hocher la tête et signifier qu'elle étaut d'accord

-C'est un pacte . Mes jolies cadeaux contre ma première danse elle se détourna alors de lui Tu devrais aussi avoir une marque comme la mienne

Emily y réfléchit quelques instants "Il nous faut un stylo . Je vais te marquer ici d'un coeur. " dit-elle en se tapotant le poignet . Mais elle sembla déjà gonfler une de ses joues quand on parla de mauvaises filles. Elle n'était pas sa soeur , elle faisait des bêtises. Au pensionnant , les punitions pleuvaient d'ailleurs sur la petite demoiselle . Le terme mauvaise fille n'était pas le seule qu'on usait , on l'appelait vilaine ou on la menacait et on lui disait qu'elle finirait fille de bas quartier.

-Je suis une bonne fille dit-elle en croisant les bras

Emily fut ensuite enlevé et inspecté. La demoiselle Hopkins était très forte . La petite Mac Carthy observa ces bras pendant un long moment comme pour comprendre d'ou venait cette force. Puis quand on lui demanda de se deshabiller , elle n'y vit point le mal. Elle n'était pas celle qui faisait de magnifique robe , Nina hopkins devait s'y connaitre. Emily commença par enlever ses gants , puis son manteau qu'elle donna à son majordome qu'elle fit se tourner pour qu'il ne la voit pas . Emily se deshabilla donc devant les yeux de Nina mais posa ensuite sa main au creux de sa poitrine y protégeant la marque de son pacte qui s'y trouvait comme l'on protégeait un trésor. Mac carthy toujours digne d'elle portait des sous-vêtements coquets rose et blanc .



http://img11.hostingpics.net/pics/330840BanTvan.png

Yvan ne voulait pas mettre Alluka en danger ou exciter Nanika. La perspective d'un combat ne lui plaisait pas. S'éloigner et prendre le temps de faire un marché avec un des deux lui paraissait le plus simple. C'est ce que le démon pensait. Pourtant sa femme détourna son attention pendant qu'il tentait de se défaire de cet horrible cafarnaum. L'époux de la toute jeune demoiselle fut donc arrêté dans sa démarche. Alluka ne se mettait jamais en travers de son chemin , Nanika était la plus capricieuse des deux. C'était donc l'une des premières fois où Alluka faisait comprendre qu'elle désirait vraiment quelque chose.

-Et vous blesser ? demanda t-il comme si la demande d'Alluka lui paraissait insensé

Yvan tenta de continuer leur chemin mais Alluka était un adversaire de taille. Et même si sa force entrait en compte , il devait avouer que ses mots avaient un poids. C'était sa seule chance. Leur seule chance de vivre ensemble pour toujours était dans cette salle. Elle se dégagea alors de sa poigne. Yvan était déconcerté et en colère. Ce n'était pas qu'un désaccord avec sa contractante , c'était un désaccord avec celle qu'il aimait. Yvan regarda la scène qui se jouait derrière elle avec ces contractants , ces démons et Shinigami. Ressentir tant d'émotion le rapprochait d'une sensation qui ressemblait à une nausée. Le visage transcendant d'Alluka finit de le décider.

-Je vais vous sauver promit-il en la laissant se serrer contre lui Je vais le faire .

Dit-il d'une voix ferme

http://img15.hostingpics.net/pics/137464HimmelBan1.png


Himmel jouait avec quelques unes de ses mèches blondes . La réflexion la poussait à toucher ses jolies mèches de cheveux pendant qu'elle hochait la tête. Elle écoutait avec attention tout ce que cette conversation faisait ressortir. Elle remarqua quelque chose qui dépassait la conversation du rêve. Himmel avait beau être une jeune fille qui n'avait connu comme misère que de n'être trop aimé , elle était plus pessimiste que le prince qui avait conju plus de souffrance. La jeune allemande avait l'impression qu'elle tirait son pessimisme de quelque chose d'un peu plus puissant qu'elle. Quelqu'un qui s'amusait de tenir des propos si sombres , comme si elle avait l'habitude de ces conversations mais qu'elle n'avait point l'habitude de défendre ce point de vue . La jeune blonde se décida donc à prendre la parole à son tour

-Pour vous les explorateurs s'imaginaient déjà ce qu'ils allaient découvrir à l'autre bout du monde ? Je ne le pense pas. Vous avez fois en l'homme , c'est très admirable mais vous surestimez l'homme . Beaucoup de découvertes sont faites de beaucoup d'hasard ou ont dépassés l'imagination des créateurs . L'homme n'a pas d'imagination infini et ne peut pas imaginer trop loin si on ne lui en donne point l'occassion. Dans quelques coins du monde ou certains peuples n'ont pas eu l'occassion d'apprendre que la terre est ronde , des enfants et adultes pensent , imaginent et rêvent que s'ils s'aventurent trop loin qu'ils tomberont de la terre . L'homme n'imagine pas plus loin que ce qu'on lui a appris . Il ne vas plus loin seulement si on a semé la graine du doute dans son esprit

Himmel se demandait à présent ce qui rendait Vlinder si positif. Vlinder croyait en l'humain , en sa force et son esprit ainsi que son imagination. Il avait pourtant lui aussi vu les bassesses de ce monde ? Il avait vu comment les humains se traitent . Comment ils se haissent et comment ils se méprisent et se tuent . Himmel aimait le monde mais n'avait point les yeux fermés. Les années enfermés dans un manoir , écoutant les conseils de son père sur ce monde remplie de perfidie l'avait rendu malgré elle quelque peu pessimiste. Néanmoins elle aimait le monde , la beauté superficielle et esthétique . Était-elle donc vaine ? Peindre n'était qu'un moyen comme un autre d'ignorer le monde affreux qui l'avait fait être aimé de son père

-Vous croyez beaucoup aux hommes

Cette personne . Himmel pensa à cette fameuse personne. Elle arrivait à la dêfinir sans difficulté , comme s'il était évident qu'elle agisse comme ceci ou comme cela. Pourtant elle ne connaissait rien que ses vieilles servantes et son père . Les romans lui étaient interdits alors elle ne pouvait point imaginer cette fille ou femme. Qui était-elle ? Cette femme sûre d'elle , cette fille qui connaissait si bien ce garçon si froid. Pourquoi voulait-elle tant s'en rapprocher ? Il était froid comme un cadavre , ses êmotions semblaient avoir périt mais pourtant cette fille était sûre qu'il n'était pas mort.

-Elle est adapté à lui. Un peu comme les doigts d'une main s'entrelacent . Elle peut le comprendre parce qu'elle n'est pas mieux que lui. Ils sont tout les deux semblables . Comme si quelque chose s'étaient brisés en eux mais pourtant savoir qu'ils souffrent tout les deux les soulagent. Parce que même si leur blessure a été fait différement a deux moments différents , elles se ressemblent dit-elle presque machinalement comme si elle connaissait cette histoire sur le bout des doigts

Himmel s'arrêta de dessiner quelques instants , son crayon au dessus de son papier "Et que se passent-ils à la fin ? Ils s'aiment , ils se complètent mais la mort les séparera. Même s'ils s'aiment et qu'ils se sont promis de s'aimer , la mort les séparera . Ça ne me parait pas bien . Elle se sent seule , j'en suis sûre. Plus personne au monde ne la comprendra quand il sera mort , plus personne . " compléta t-elle avant de reprendre son dessin dans un silence qu'elle imposa .

Puis elle ne put qu'être en accord avec le reste de la conversation. Himmel s'imaginait que Vlinder tentait de sonder son âme et de la comprendre . En tant que peintre , elle connaissait les différents regards. Et ce regard n'était pas un simple regard curieux , c'était bien plus profond. La jeune demoiselle décida de croiser son regard pour le faire s'arrêter, comme si être sondée ainsi la gênait , comme si elel ne désirait pas être mise à nu . Une grande injustice certes pour l'homme dêvuétu en face d'elle mais entre l'âme et le corps , il y avait beaucoup de différence .

-Selon ses théorisations, le rêve, loin d'être un phénomène absurde ou magique, possède un sens : il est « l'accomplissement d'un désir ». Il a pour fonction de satisfaire le rêveur. Le rêve renseigne par conséquent sur les désirs plus secrets du rêveur, c'est-à-dire « refoulés » dans son inconscient. Mais je pense que le rêve sert aussi à ressaser sa journée . Puis je pense qu'il y a beaucoup d'hasard dans les rêves , quelques fois ils peuvent vouloir ne rien dire . Leur donner un sens à tout moment n'est pas utile

Ses esquisses prenaient forme , elle fut plus silencieuse durant quelques instants. Si concentré sur son travail . Pourtant elle s'arrêta quelques instants. Les traits de Vlinder etaient mêlés à ceux de quelqu'un d'autre. Ce n'était pas exactement la forme de ses yeux qu'elle dessinait.


http://img15.hostingpics.net/pics/235609Trey.jpg

Trey jouait avec ce bouton sans le remarquer. Cette habitude devenait de plus en plus présente. Depuis qu'il retrouvait sa mémoire , il ne cessait d'être hanté d'ancienne habitude. Les habitudes de cette personne. Trey ne savait pas vraiment quoi en penser cetaine fois. Tantôt ça le dérangeait de devenir le garçon de ses souvenirs , d'autres il était rassuré de se revoir agir comme auparavant. Mais qu'est-ce qu'était auparavant ? Qui était-il ? Trey était donc entre les deux états . Être cet autre , ce suicidaire et victime inconditionnelle d'une femme qui ne l'aimait et une sorte de shinigami perdu . Et l'entre-deux était donc d'agir comme un enf*iré fini . Il voulait pouvoir se venger avant que l'ancien qtrey , cette personne trop gentille et trop idiote prenne le dessus. Il ne savait pas de quoi serait capable cette personne . Pardonnerait-il à cette fille ?

Karma poussa sa main et Trey émit un petit grognement farouche avant que la conversation continue. Malgré cette plainte , il continua la conversation et cessa de triturer cette pauvre veste. Ses deux mains dans à présent dans ses poches , un espace plus chaud. Trey leva ensuite ses yeux au ciel "Dénudé surtout" commenta le shinigami entre ses dents. Puis il se concentra alors sur les propos du démon

Il fut piqué à vif quand Karma lui fit sa remarque sur sa réussite

-De quoi je me mèle ? Tu n'es pas tout le temps là , tu ne sais pas ce que je fais . pesta t-il avec ses yeux roses brillant vivement Tu n'en sais rien . J'ai réussi des choses . J'ai réussi toutes ses choses que je n'aurais pu faire avant , qu'il n'aurait pu faire . Il était trop faible , je ne le suis pas . Je hais les gens faibles

Le regard de haut en bas du dêmon , le fit croiser les bras "Avant je n'avais jamais essayé quoi que ce soit. À présent je suis différent . Je ne suis pas cet ancien moi . Je suis tellement différent de lui , de ce raté . Je ne peux pas rater , je ne peux pas la laisser gagner et gagner et gagner . Elle m'a tué . Elle m'a poussé à le faire ." et il n'en parla pas plus laissant Karma s'approcher comme à son habitude

-...

Son silence montrait son irritation. Et il décida de ne pas parler durant quelques instants. Mais les lèvres froides de Karma le fit frisonner . Ah , il faisait vraiment trop froid pour que cet espèce de glaçon s'amuser à se coller à sa nuque . Quand il s'éloigna , il continua un peu de bouder avant de se décider à reparler

-Une stupidité reste une stupidité même si elle est ancestrale

Puis il observa les cheveux roux du shinigami "Je sais . Ne rends pas les choses gênantes en me l'autorisant . Je sais que je peux y toucher comme tu peux toucher mes cheveux . Mais je crois que le fait que tu ai eu mon p***s en bouche plusieurs fois me donnait le droit d'éviter les moments gênants du genre oui on peut se tenir la main , oui on peut se toucher les cheveux . Si j'ai envie , je le ferais et je n'ai pas besoin d'autorisation"

Puis il pe trouva bien silencieux "Quoi , tu ne savais pas que j'étais bi ? Tu ne fais plus le malin hein ? Monsieur je connais tout de Trey . " il s'imaginait que le silence de Karma était à cause de son étonnement . Il tourna alors vers la gauche "Je vais te dénoncer à la police des moeurs .  Je suis le pervers ? Tu viens de me demander de te planter et je le prends dans les deux sens du terme . "

-A force de parler j'ai oublié ce que l'on devait faire . Chercher Luck .

Dernière modification par natsuuko (2017-07-29 06:01:47)

Hors ligne

 

#2419 2017-08-02 17:53:16

meliemelo44
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Sous le paillasson
Date d'inscription: 2010-01-22
Messages: 10419

Re: Kuroshitsuji - T2 -

Oh y a eu des revenantes ici ! :D Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, mais heureuse de vous revoir ^^


Certaines choses sont trop importantes pour qu'on les abandonne.

On ne se libère jamais vraiment de la part d'obscurité qu'il y a en chacun de nous. C'est une lutte éternelle.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr